L'ODJ Média




Mon présent au passé mais toujours présent


Dans la médina de mes souvenirs, je marche sous la pluie,
Les échos du passé résonnent, douce mélodie.
Chaque pavé, un éclat de vie passée,
Où les rires et les pleurs se sont entassés.

Je blâme cette nostalgie, comme un cri dans la nuit,
Les ombres du temps dansent, le cœur s'ennuie.
Mais dans cette mélodie, chaque mot est un espoir,
Un pont entre hier et aujourd'hui, histoire de voir.



Par Adnane Benchakroun

Dans la valse du temps, je chante sans pleurs
Le passé qui demeure, en mon cœur une fleur,
Et sa danse continue, sans l'ombre d'un leurre,
Sur une mélodie qui vibre et qui leur.

Mon unique histoire, comme un livre ouvert,
Se révèle à chaque page, un passé non désert,
Je le porte en avant, sans un regard envers
Les regrets d'antan, si amers et si verts.

Dans mon esprit, l'inconscient tel un fleuve
Fait naviguer les souvenirs, douce épreuve.
La mémoire, un bateau, qui sans trêve
Vogue au gré des vagues, émotive sève.

Au rythme d'une valse, quatre temps s'accordent,
Sans nostalgie, mais avec une âme qui corde
Les sons de mon être, construit, qui aborde
Chaque jour sans dire "c'était mieux", sans désaccord.

Je rassemble mes années, les mets en musique,
Chaque note résonne, pure et authentique.
Un passé qui danse, sans être nostalgique,
S'accorde à ma voix, en un chant magnifique.

À chaque souvenir joyeux, je laisse mon cœur battre,
Je profite, je savoure, sans jamais me flatter
Que le temps d'avant fut mieux ou plus flatté,
Car le présent m'enlace, en son doux théâtre.

Mon passé revient, je le vis sans voile,
Dépouillé de nostalgie, dans un doux dédale.
Ma mémoire en mélodie, jamais ne déraille,
Elle balaye la tristesse, la morosité pâle.

Dans la cadence de cette danse, où chaque temps
Est une étape, un reflet, un chant,
Je suis comme Epicure, en pensée flottant,
Réminiscence constante, esprit brillant.

Je chante mon passé, toujours à mes côtés,
Dans une mélodie qui me ressemble, guidée
Par les échos d'une personnalité forgée
Dans l'épreuve, la joie, l'immense diversité.

Dans ce ballet des jours, le passé est partenaire,
Il guide mes pas sans devenir barrière,
Dans une harmonie qui toujours prospère,
Où le futur peut naître, lumineux et fier.

Je ne crains pas le froid des jours d'antan,
Car mon cœur en avant garde le printemps.
Je vis dans la chaleur d'un présent flamboyant,
Où chaque souvenir est un diamant.

Cette valse à quatre temps, qui berce mon âme,
Est le rythme où mon passé sans larme
Se lie à l'instant, sans aucune alarme,
Dans une danse où tout s'enflamme.

Ainsi, je vis avec mon passé, lumière vive,
Qui dans chaque mémoire créative
Trouve la place, la trace, sans être intrusive,
En une valse où chaque temps est narratif.

Ce poème parle se nostalgie, souvenirs, poésie orale, mélodie, passé, émotions, résonance, espoir, urbain




Mercredi 1 Mai 2024


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 13 Mai 2024 - 04:01 La nuit

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse









Menu collant à droite de la page