L'ODJ Média




Notre Roi, une ligne rouge à ne pas franchir

L’agression inacceptable à notre Roi : Une ligne franchie, une réaction qui s’impose


Alors que la fête du Trône approche, le Maroc fait face à une recrudescence de publications et de caricatures provocatrices qui portent atteinte à Sa Majesté le Roi et à la monarchie marocaine. Cependant, au lieu de semer la discorde, ces tentatives de provocation ne font que renforcer l’unité des Marocains autour de leur Roi.



Écouter le podcast de cet article :


Par Souad Mekkaoui

Rappelons-le, la fête du Trône est une occasion spéciale qui célèbre l’anniversaire de l’intronisation du Roi, symbolisant la continuité de la monarchie et l’unité du pays. C’est un moment de fierté nationale et de renforcement des liens entre le Souverain et le peuple marocain. Est-ce donc une coïncidence que des caricatures provocatrices émergent à cette période tentant de perturber cette unité et attiser les tensions ?

Or au lieu de diviser, ces caricatures ne font que renforcer l’attachement des Marocains à leur Roi et à leur pays. Mais on ne peut nier que c’est une atteinte à l’identité nationale et à la souveraineté du Maroc, ce qui doit susciter une réaction de défense et de solidarité parmi les citoyens. Les Marocains, quelle que soit leur appartenance politique ou leur position sociale, se rassemblent pour exprimer leur soutien indéfectible au Roi, qui incarne la stabilité, la sagesse et l’unité nationale, et à la monarchie marocaine à toute occasion. Elles renforcent également la cohésion sociale et le sentiment d’appartenance à une communauté soudée autour de valeurs communes.

Un parti politique microscopique et une attaque immorale

Dans une démarche irresponsable et choquante, le Front de gauche communiste également connu sous le nom de Front des travailleurs, parti marxiste-léniniste, anti-Maroc, a conçu une affiche provocatrice affichée le long d’un immeuble, situé sur un boulevard de Madrid, avec un slogan : « Que Mohammed VI vote pour toi ». Ceci est fait dans le cadre de la campagne électorale pour les élections du 23 juillet en Espagne. Le 7 juillet 2023, une bannière portant le même slogan a été aussi affichée au grand public. Des partis politiques hostiles au Maroc ne cachent plus donc leur jeu et font du Royaume une carte de surenchères dans leur lutte politique électorale malsaine. C’est dire toute la volonté délibérée de nuire et de porter atteinte à la personne du Roi du Maroc que ce Front expose de façon ostentatoire en franchissant toutes les limites.

Ainsi, cette provocation gratuite, visant à ternir l’image de la monarchie marocaine, a suscité un profond sentiment d’indignation et d’outrage au sein du peuple marocain, qui, toutefois, fait toujours montre de sagesse et de recul.

Certes la liberté d’expression est un droit fondamental que nous respectons et défendons. D’autant plus qu’en tant que Marocains, nous avons appris à ignorer et à ne pas accorder d’importance aux caricatures qui portent atteinte aux institutions constitutionnelles et autres. Cependant, il y a des limites à ne pas franchir, et la récente provocation du parti politique espagnol envers notre Roi est allée trop loin. Tant et si bien qu’il est temps de dénoncer fermement cette atteinte inacceptable à la souveraineté nationale du Maroc et de rappeler au parti politique espagnol qu’il ne peut y avoir de place pour de tels actes irresponsables et provocateurs.

En effet, la publication de cette affiche méprisante, attaquant Sa Majesté le Roi, est bien plus qu’une simple expression d’opinion politique. Il s’agit d’une provocation arrogante et délibérée, destinée à porter atteinte à l’intégrité de la monarchie marocaine et à semer la discorde entre deux nations historiquement liées. Cette action irresponsable témoigne d’un manque de respect flagrant envers les valeurs de souveraineté et de dignité nationale qui sont chères au peuple marocain.

Cette provocation odieuse est non seulement une attaque contre le roi du Maroc, mais également une violation flagrante de la relation bilatérale entre le Maroc et l’Espagne. Faut-il rappeler que les deux pays ont historiquement entretenu des liens étroits, basés sur le respect mutuel et la coopération dans divers domaines, tels que la sécurité, l’économie et la gestion des flux migratoires ? Bien entendu, c’est un parti qui n’a pas de poids et qui se présente pour la première fois aux élections. Bien sûr il n’est pas le porte-parole de notre voisin ibérique, en revanche, cette action insolente ne peut pas nous laisser indifférents.

Bien sûr, on fait preuve de hauteur et de raison là où il y a petitesse et complotisme, mais à un certain niveau, il faut bien rappeler à l’ordre ceux qui osent dépasser nos lignes rouges. Aussi est-il impératif que les autorités marocaines prennent des mesures fermes pour dénoncer cette action irresponsable et défendre la souveraineté nationale. Il est également crucial que la communauté internationale réaffirme son engagement envers le respect mutuel entre les nations et condamne fermement ce genre de comportement provocateur. En outre, il est essentiel que le parti politique espagnol responsable de cette affiche soit recadré et tenu pour responsable de ses actes.

Et nos partis politiques dans tout cela ?

Cependant, alors que nous condamnons cette provocation du parti espagnol, il est tout aussi important de souligner la responsabilité des partis politiques marocains qui doivent réussir à maintenir une unité solide face à cette attaque. La défense de la souveraineté nationale est une responsabilité collective, et les partis politiques marocains doivent mettre de côté leurs divergences pour faire front commun contre de telles atteintes. Force est de souligner que les partis politiques marocains ont le devoir de défendre la souveraineté nationale et de rejeter toute tentative de déstabilisation de l’image du Maroc à l’échelle internationale.

il est essentiel que les partis politiques marocains se rassemblent pour défendre la souveraineté du pays parce qu’il ne s’agit pas seulement de réagir à cette attaque spécifique, mais aussi de renforcer la solidarité nationale et de protéger les intérêts du Maroc contre toute forme d’ingérence étrangère.

Aussi les partis politiques marocains doivent-ils prendre conscience de leur rôle dans la préservation de la souveraineté nationale et dans la défense des symboles et des institutions du pays. Ils doivent mettre de côté les querelles politiques internes et se concentrer sur l’intérêt supérieur de la nation. Cela nécessite un véritable sens de l’unité et de la responsabilité, ainsi qu’une vision commune pour faire face aux défis internationaux.

La défense de la souveraineté nationale ne peut pas être réalisée uniquement par le gouvernement ou par un parti politique spécifique. C’est un devoir collectif qui exige l’engagement de tous les acteurs politiques marocains. Il est temps de dépasser les divisions politiques et de faire front commun pour défendre l’intégrité du Maroc et de sa monarchie face à toute tentative de déstabilisation. La solidarité nationale et la responsabilité politique sont les clés pour faire face à de tels défis et préserver les intérêts du pays.

Notre Roi, une ligne rouge à ne pas franchir

Notre Roi est le symbole de notre unité nationale, de notre souveraineté et de notre identité en tant que peuple marocain. L’attaquer c’est attaquer l’ensemble du pays et ses valeurs. C’est une insulte directe à notre histoire, à notre culture et à notre fierté nationale.

Il est compréhensible que certains puissent considérer les caricatures comme un moyen d’exprimer des opinions politiques ou de critiquer les institutions. Cependant, la diffamation et les insultes perverses gratuites ne peuvent être justifiées au nom de la liberté d’expression. Il est essentiel de faire la distinction entre une critique constructive et une provocation irresponsable qui vise à semer la discorde et à porter atteinte à la dignité de tout un peuple.

En tant que Marocains, nous avons le devoir de défendre notre souveraineté et notre dignité. Nous devons nous unir et faire entendre notre voix face à cette provocation inacceptable. Il est important que nos dirigeants politiques, notre société civile et nos médias expriment leur solidarité et leur soutien indéfectible à notre Roi  et à notre Nation.

C’est dire que l’atteinte à la personne de notre Souverain par le parti politique espagnol est une provocation inacceptable qui va au-delà de la liberté d’expression. En tant que Marocains, nous ne pouvons pas rester indifférents face à cette insulte à notre identité et à notre souveraineté. Nous nous devons de nous dresser avec fermeté pour défendre notre Roi, notre pays et notre dignité.

En somme, en cette période de célébration de la fête du Trône, les caricatures provocatrices visant le Roi ne font que renforcer l’unité des Marocains autour de leur souverain. Ces tentatives de perturbation de la fête du Trône ne font que renforcer l’attachement des Marocains à leur monarchie et à leur identité nationale. Nous  répondons donc à ces provocations avec fierté, dignité et solidarité, témoignant de notre engagement indéfectible envers notre Roi et notre pays. Et c’est à chaque fois, une unanimité qui témoigne de l’attachement profond du peuple marocain à ses valeurs et à son identité nationale, pour rappeler au monde entier que le Maroc ne tolérera aucune atteinte à sa souveraineté.

N’oublions jamais que la devise de notre Maroc est « Allah, Al Watan, Al Malik » (Dieu, la Patrie, le Roi).




Dimanche 16 Juillet 2023


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Avril 2024 - 15:34 Allo Alger, ici Berkane !

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.




Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 




Recherche

















Revue de presse










Menu collant à droite de la page