Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search




Parution de L'ODJ i-MAG Juin 2022




Édito : Le coût des choix et le choix des sacrifiés par Ahmed Naji Directeur de la publication

Cliquer sur l'image pour consulter ce numéro
Cliquer sur l'image pour consulter ce numéro
L’énergie trop chère est un casse tête pour les opérateurs économiques et un calvaire pour les ménages.

La question de la souveraineté énergétique se pose ainsi avec acuité, exigeant des décideurs politiques des choix déterminés, de l’exploitation avisée des récentes découvertes de gisements d’hydrocarbures à la valorisation du potentiel du Maroc en matière d’énergie renouvelables, explique notre éditorialiste écologiste, Hafid Fassi Fihri.

Encore faut-il que le temps de mettre en œuvre une politique énergétique réadaptée au nouveau contexte géopolitique international, l’inflation galopante n’ait pas tout piétiné sur son passage, rétorque l’éditorialiste économiste, Noureddine Batije.

Si l’énergie est une denrée aussi rare que chère, le temps l’est encore davantage. Chaque jour de valeur a un coût, en termes de loyer de l’argent. C’est une variable sur laquelle jouent les banques d’émission, dont la mission est le maintien de la stabilité des prix.

Plus le coût du loyer de l’argent est bas, plus les opérateurs économiques ont accès à des financements bon marché. Les banques centrales se trouvent, toutefois, dans l’obligation de hausser leurs taux directeurs quand s’envolent les prix des différentes denrées sur les marchés.

Hausser les taux pour faire pression sur les prix à la baisse, en renonçant à des points de Pib, ou au contraire, préserver la croissance de l’économie, en abandonnant sur le chemin les ménages les plus fragiles ?

Les décideurs, confrontés à ce choix difficile en temps de crise, révèlent alors l’idéologie politique qui sous- tend leurs décisions.

Un choix signifie forcément un sacrifice. Il reste à désigner ceux qui vont en faire les frais.

Lors de sa dernière session, le 21 juin, le Conseil de Bank Al Maghrib a décidé de maintenir son taux directeur à 1,5%. La banque centrale estime, par ailleurs, le taux d’inflation pour cette année à 5,3%.

Combien de temps va encore durer cette guerre en Ukraine ?

Même si la hausse de l’inflation, à l’échelle planétaire, lui est préalable, elle n’en participe pas moins à l’aggraver. Outre la menace de pénuries qu’elle fait peser, dont celle des céréales, principal sujet d’inquiétude des pays d’Afrique et du Moyen Orient.

Faut-il préserver les droits d’auteurs de cette tragédie jouée sur la scène mondiale, pourrait-on demander à notre éditorialiste culturel, Mustapha Bourkadi, qui se demande si le projet de loi récemment adopté à ce sujet relève du simple marketing ou de la vraie politique.

Si la vie est un sport d’endurance, il ne faut pour autant oublier le chronomètre. « Le temps est comparable à l’épée, si tu ne le tranches pas, il te tranchera » (Ali Ibn Abi Taleb).

Magazine créé avec Madmagz.






Ahmed Naji
Journaliste par passion, donner du relief à l'information est mon chemin de croix. En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 1 Juillet 2022

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 4 Juin 2022 - 11:39 Parution de i-MaG de L'ODJ Mai 2022

Vendredi 29 Avril 2022 - 14:00 Parution de L'i-MaG de l'ODJ Avril 2022

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.