L'ODJ Média




Pourquoi des vers et non de la prose ?

Depuis que j'ai commencer à écrire, beaucoup de mes ami(e)s me posent cette question. Voici ma réponse en vers et non en prose


Dans l'ombre des mots, je trouve ma voie,
Sur le rythme des vers, mon cœur bat, s'émeut.
Sans dire trop fort, je murmure ma foi,
Dans le slam des rues, mon âme se met à nu.

Je danse avec les ombres, je joue avec la lumière,
Mes vers, comme des flèches, traversent le silence.
Dans l'écho de ma voix, une vérité première,
Sur la scène du monde, j'offre mon existence.



Par Adnane Benchakroun

Dans l'ombre douce où le vers trouve sa source,
Je choisis l'art des mots tissés avec adresse.
À l'abri des regards, ma plume en finesse
Glisse sur le papier, en un flot sans embourse.

Préférant la cadence des alexandrins,
Aux proses du quotidien, trop directes, trop crues,
Je dépose en silence mes vérités nues,
Sous le voile léger des rimes et des refrains.

Mes mots, en douce danse, esquivent les offenses,
Portant en eux le poids de mes émotions.
Sans heurter, ils s'envolent, libres de tensions,
Dans un ballet subtil, plein de révérences.

L'écriture en vers, tel un art consommé,
Me permet d'exprimer, sans trop me dévoiler,
Mes pensées les plus profondes, mes rêves éthérés,
Avec la musicalité des idées aimées.

Je suis de ces poètes, pudiques, réservés,
Qui, sans être lâches, connaissent leurs limites.
Dans cet exercice, où parfois l'âme s'agite,
Je trouve ma force, en vers bien conservés.

Sans jamais trop en dire, je laisse entrevoir
Les contours de mon âme, en touches impressionnistes,
Mes vers, tels des pinceaux, dessinent, artistes,
Les émotions cachées, dans l'espoir d'un miroir.

Je navigue en ces eaux, avec prudence, tact,
Où chaque mot choisi est un pas qui s'avance
Vers l'autre, sans risquer la moindre offense,
Dans ce jeu délicat, où le cœur reste intact.

L'alexandrin, mon choix, ma voie, mon écho,
Résonne dans le temps, comme l'œuvre de Ronsard,
Chaque syllabe pesée, chaque vers un rempart,
Contre l'assaut brutal du monde et de ses maux.

Dans ce jardin secret où fleurissent mes vers,
Je cultive l'espoir, la beauté, l'élégance,
Offrant à qui sait lire entre les lignes, une chance
De découvrir mon monde, en nuances diverses.

Je suis ce voyageur, sur les chemins de l'âme,
Qui, à travers ses vers, cherche à toucher le ciel,
Sans jamais s'exposer, sous le soleil cruel,
Préférant la douceur d'une discrète flamme.

Ainsi, par mes quatrains, je tisse mon histoire,
Entre ombre et lumière, entre dire et taire,
Cherchant dans l'alexandrin un refuge, un sanctuaire,
Où mes mots peuvent vivre, loin des regards, le soir.

Et si parfois la plume porte en elle la douleur,
C'est avec élégance qu'elle danse sur le papier,
Transformant chaque épreuve en un vers à chérir,
Dans cet exercice où je trouve mon bonheur.

Feuilleter le premier recueil de poèmes de l'auteur


alexandrin, Ronsard, émotions, vers, poésie, pudique, expression, musicalité, finesse, art




Lundi 5 Février 2024


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 13 Mai 2024 - 04:01 La nuit

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse









Menu collant à droite de la page