Menu

Prochain combat : féminiser l’Intelligence Artificielle

Un nouveau mouvement féministe voit le jour : « L’Intelligence artificielle, pas sans elles ! »




Par Adnane Benchakroun

Cela est parti de certaines études, assez fiables, qui alertent déjà sur les biais des algorithmes des intelligences artificielles.

Ces algorithmes en majorité conçus par des hommes blancs entre 30 et 50 ans seraient « sexistes » du simple fait que 90 % d’hommes chez les développeurs de programmes n’intègrent pas certaines datas rendant ces algorithmes discriminatoires.

L’affaire est tellement sérieuse que la plateforme européenne pour le développement de l’IA (IA4EU), créée en 2020, instaure son propre « Comité des Genres » qui a pour but de promouvoir la diversité sans exclusion dans l’IA.

"L’implication accrue des femmes permettra le développement d’une IA plus humaine"

La diversité des parties prenantes favorisera elle, un déploiement commercial plus important, car il sera adapté à l’ensemble de la société et pas seulement à sa moitié, défendent cette nouvelle génération de militantes.

Ainsi le mouvement “Women in IA” voit le jour, il est animé par sa cofondatrice franco-iranienne de 31 ans, Moojan Asghari, également fondatrice de Silk Road Startup, la première compétition de startups en Iran.

En parallèle, elle se concentre sur un autre challenge : la réglementation. 


Moojan Asghari : « Aux côtés d’organisations qui décident de la réglementation de l’IA, nous allons développer avec Women in IA des groupes avec nos expertes féminines pour être impliquées dans les décisions importantes concernant l’éthique de l’IA. Car là encore, les décisions sont masculines ».

Elle pense que tout commence par la sensibilisation et l’information pour encourager les jeunes filles à s’orienter vers ce type de carrière et pour cela, elle vient aussi de lancer "Thousands Voices" , une série de podcasts où des femmes travaillant dans l’IA partagent leurs expériences.

Le Maroc, qui vient de lancer ses premiers appels à projets de recherches en intelligence artificielle (50 millions de DH en 2020) serait bien inspiré d’inviter sans tarder cette jeune militante afin d'intégrer cet aspect genre dans sa démarche.


Par Adnane Benchakroun
@Abenchakroun





Mercredi 20 Janvier 2021

Dans la même rubrique :
< >



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site