Quand des scientifiques utilisent l’intelligence artificielle pour améliorer des fonctions du cerveau


Ils ont associé cette technologie à une stimulation cérébrale électrique afin de permettre à des patients de mieux contrôler leur esprit. Explications.



Associer l'intelligence artificielle et la stimulation électrique pour le traitement de troubles mentaux. ©geralt / Pixabay
Associer l'intelligence artificielle et la stimulation électrique pour le traitement de troubles mentaux. ©geralt / Pixabay
Un traitement potentiellement révolutionnaire pour les personnes aux prises avec une maladie mentale. Des chercheurs de l’école de médecine de l’université du Minnesota et du Massachusetts General Hospital affirment être en mesure d’améliorer des fonctions du cerveau liées à la maîtrise de soi et au contrôle cognitif (capacité de passer d’une pensée ou d’un comportement à un autre). Ils ont combiné l’intelligence artificielle et la stimulation cérébrale électrique pour y parvenir. Leur conclusion provient d’une étude menée sur 12 patients atteints d’épilepsie ayant dû subir une opération du cerveau. Lors de cette intervention chirurgicale, plusieurs centaines de minuscules électrodes ont été placées dans différentes régions cérébrales afin d’enregistrer l’activité neuronale et trouver l’origine des crises.

Grâce à ces données, les chercheurs ont pu se concentrer sur la capsule interne, une zone du cerveau responsable du contrôle cognitif, altérée dans la plupart des maladies mentales. La capsule interne aurait ainsi pu améliorer la fonction mentale des patients après avoir été stimulée par de petites quantités d’énergie électrique.

Un nouveau traitement pour les personnes atteintes de troubles mentaux

Après la stimulation électrique, un algorithme développé par les chercheurs a permis d’isoler les capacités de contrôle cognitif des patients à partir de leur activité cérébrale et de leurs actions :
« Ce système peut lire l’activité cérébrale, « décoder » à partir de celle-ci lorsqu’un patient éprouve des difficultés et appliquer une petite impulsion de stimulation électrique au cerveau pour les encourager à dépasser cette difficulté », a expliqué Alik Widge, professeur adjoint de psychiatrie et auteur principal de la recherche publiée dans la revue Nature Biomedical Engineering.

L’anxiété de certains participants à l’essai se serait ainsi améliorée à l’aide de ce système, car ils étaient plus à même de passer au-delà de leur « détresse » et de se concentrer sur ce qu’ils voulaient. Pour Alik Widge, cette méthode serait un nouveau moyen de traiter les personnes souffrant d’anxiété, de dépression ou d’autres troubles mentaux : « Au lieu d’essayer de supprimer les symptômes, nous pourrions donner aux patients un outil leur permettant de prendre le contrôle de leur propre esprit ». Reste à vérifier que ce système s’avère efficace au-delà de cette étude. Les chercheurs se préparent d’ailleurs à passer aux essais cliniques.

Rédigé par Kesso Diallo, repris par la Fondation Tamkine  
#Tamkine_ensemble_nous_reussirons 

Mercredi 12 Octobre 2022



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Janvier 2023 - 19:34 L'IA créateur d'emploi ?

L'ODJ Lifestyle | Les Chroniques Radio | Breaking news | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Room | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Quartier libre | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine



Magazine créé avec Madmagz.

























Revue de presse