Menu

Quatrième vague et troisième dose ..


Cette pandémie est assurément une bien sale affaire avec une quatrième vague , et bientôt une cinquième qui pointera fatalement à l'horizon et une troisième dose de vaccin , avant d'en arriver à des doses à répétition.



Quatrième vague et troisième dose ..
La dictature du pass sanitaire .
 
 
Alors que le président français Emmanuel Macron venait d'annoncer jeudi en soirée qu'une troisième dose de vaccin sera effective dès septembre pour les personnes âgées et fragiles , le Conseil constitutionnel donnait son avis concernant le pass sanitaire pour validation 
 
La loi a donc été essentiellement  et en partie validée , y compris pour les cafés et les restaurants qui devront faire le travail des gendarmes à l'entrée . Ainsi que certains centres communautaires , quoique sur décret.
 
Seuls l’isolement « automatique » des personnes positives au Covid-19 et la possibilité de rupture anticipée des CDD pour les salariés dépourvus de pass sanitaire sont déclarés contraires à la Constitution.  Le reste de la loi peut entrer en vigueur, y compris la vaccination obligatoire des soignants.
 
 
Au moment où un quatrième samedi de manifestations est prévu par les opposants qui contestent la mise en application du pass sanitaire , beaucoup se demandent comment les Sages qui composent le Conseil constitutionnel n'ont rien trouvé à redire à propos de cette loi qui entrave les droits fondamentaux des citoyens .
 
Si la vaccination obligatoire du personnel médical a été avalisé par le Conseil constitutionnel , comment expliquer qu'en même temps les personnes non-vaccinées n'auront plus le droit d'accéder aux centres de Santé puisque le pass sanitaire y sera dorénavant exigé !? 
 
Il faut souligner toutefois que le personnel médical est tenu de se faire vacciner contre certaines maladies dont l'hépatite B avant d'être engagé dans une structure hospitalière , alors comment expliquer aujourd'hui cette réticence !? 
 
 
Et au Maroc !?
 
A la lumière de ce qui se passe en France , beaucoup se demandent si le Maroc ne sera pas à son tour touché par la tentation de la vaccination obligatoire , de l'instauration du pass sanitaire , et éventuellement d'une troisième dose de vaccin.
 
Et ces interrogations légitimes sont le fruit d'un manque de communication et de transparence chez certains départements concernés par la gestion de la pandémie , et également du fait de la circulation d'informations contradictoires , de rumeurs persistantes , voire même de thèses complotistes et de Fake news.
 
Et ces interrogations ,nous pouvons les résumer comme suit : 
 
Que répondre face à la réticence de certaines personnes à se faire vacciner contre la Covid-19 ? 
 
La vaccination a pourtant fait ses preuves surtout pour limiter les hospitalisations et les décès. 

Quel est le degré d'efficacité de chaque vaccin surtout face aux nouveaux variants du Coronavirus ? 
 
Quelle crédibilité pour les chiffres de contaminations communiqués au quotidien par le ministère de la Santé ? 
 
Quels sont donc les avantages et les limites de la vaccination ?

Quels sont les vaccins les plus efficaces contre le virus ?
 
 Et quel est l’impact des nouveaux variants sur les vaccins utilisés aujourd’hui dans le monde entier ?
 
Les chiffres communiqués par le ministère de la Santé sont-ils crédibles.!?

 Les responsables des Directions régionales et Provinciales du ministère de la Santé éviteraient de réaliser un nombre important de tests de dépistage. Dans certaines régions, ces tests ne dépassent pas un millier par semaine, alors que dans d’autres villes, ils peuvent facilement dépasser 1.500 tests par jour, ce qui fausse considérablement la lecture des chiffres journaliers liés au Covid-19.
 

Alors que le monde entier fait face à de nouvelles vagues de contamination à la Covid-19, l’efficacité des vaccins développés au cours de cette pandémie commence effectivement  à susciter plusieurs interrogations. 
 

Des études ont été menées dans ce sens pour évaluer l’importance de la vaccination contre le nouveau Coronavirus ainsi que ses lacunes. 
 
Au Maroc, le ministère de la Santé vient d'annoncer la mise en place d'un nouveau protocole thérapeutique pour les patients pris en charge dans les hôpitaux. 
 
On verra bien à quel moment sera atteinte l'immunité collective et si les nouveaux variants à venir ne seront pas plus " efficaces " que les vaccins. 
 
Mais cependant , on ne peut s'empêcher de penser que cette sale affaire , ce foutu virus et cette maudite épidémie , au risque de nous répéter n'est pas forcément une sale affaire pour tout le monde.
 





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 6 Août 2021

Dans la même rubrique :
< >