Quelle est l’alternative à la pilule contraceptive à partir de 40 ans ?


A partir de 40 ans, un grand pourcentage de femmes se reconvertissent pour le stérilet Comme moyen de contraception Les produits contraceptifs à base d’œstrogènes et progestérone combinées, tels les pilules, les anneaux vaginaux et les patchs contraceptifs, sont déconseillés chez la femme à partir de 40 ans, particulièrement celles présentant un risque cardio-vasculaire.



Écouter le podcast en entier :


Par Dr Anwar CHERKAOUI

Arrivée à l’âge de 40 ans, une femme peut elle continuer à utilisé sa contraception habituelle, notamment la pilule, certains anneaux vaginaux ou patchs ? 

La pilule contraceptive à base hormonale risque d’accroître le risque de thrombose, à savoir la formation d’un caillot sanguin dans une veine et une artère. 

De ce fait, les contraceptifs à base des hormones ( œstrogènes et progestérone) sont déconseillés après l’âge de 35-40 ans. 

D’autant plus que cela s’impose si jamais la femme présente des facteurs de risque cardio-vasculaires, comme le surpoids ou le tabagisme sont déconseillés également les anneaux vaginaux et les patchs à base hormonale. 

Il faut toujours garder sa vigilance car aujourd’hui, une femme de 35 ans ou de 40 ans peut toujours tomber enceinte. Et c’est le drame de la grossesse non désirée et le risque de l’avortement ou de l’abandon du bébé dès sa naissance. 

Par ailleurs, un couple sans contraception a environ 30% de chances de grossesse par an si la femme a entre 40 et 44 ans. 

Quelle est alors l’alternative ? 

Aujourd’hui, les collèges des gynécologues et obstétriciens dans le monde conseillent pour ses femmes des contraceptifs de longue durée d’action ( stérilet ou implant contraceptif) et les certaines pilules mini dosées, car ne présentent pas de risque cardio-vasculaire. 

De même, le stérilet est une option intéressante. Car, une fois bien posé, la femme est tranquille pour cinq ans. 

En Europe, selon les estimations des experts, c’est le choix d’environ 35% des femmes après 40 ans. 

Et il y a deux possibilités, le stérilet au cuivre, avec un inconvénient, il peut provoquer des règles abondantes et parfois plus douloureuses ou le stérilet hormonal, qui peut causer une diminution voir une abondance des règles et parfois une augmentation de la pilosité. 

Une autre possibilité contraceptive, la définitive: la ligature des trompes ( le conduit entre l’ovaire et l’utérus) sous cœlioscopie, qui selon des chiffres Européens, 9 % des femmes âgées de 40 ans et plus y ont recours. 

Enfin, on peut avoir recours à la vasectomie, on coupe les canaux qui transportent les spermatozoïdes à partir des testicules, chez le partenaire masculin, car la grossesse ou la contraception sont une affaire de couple. 

Enfin, il ne faut jamais se précipiter et prendre toujours un délai de réflexion, afin d’opter de tel ou tel moyen de contraception. 

Rédigé par Dr Anwar Cherkaoui

Lu 513 fois
Jeudi 29 Septembre 2022





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 29 Janvier 2023 - 11:42 Comment bien prendre sa température ?

L'ODJ Lifestyle | Les Chroniques Radio | Breaking news | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Room | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Quartier libre | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine


Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.


Magazine créé avec Madmagz.



























Revue de presse