Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
search








Rabat : "La machine à rêver" s'invite au Musée Mohammed VI


Le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain accueille, pour la première fois, une sculpture de l'artiste franco-américaine Niki de Saint Phalle.



Une première pour le Maroc, l'Afrique et le monde arabe 
 
La Fondation Nationale des Musées (FNM) poursuit son action en faveur de l’inclusion de l’art dans l’espace urbain avec une sculpture unique de l’artiste Niki de Saint Phalle, une figure majeure du XXe siècle. 

"Une première sur le continent africain et dans le monde arabe, cette sculpture est exposée sur l’esplanade du Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain à quelques mètres du Guerrier Massai d’Ousmane Sow, du cheval de Fernando Botero, des sculptures d’lkram Kabbaj et de Farid Belkahia", a affirmé le président de la (FNM), Mehdi Qotbi, à l’occasion du vernissage de cette exposition.

Les passionnés de l’art pourront admirer l’œuvre de Niki de Saint Phalle, qui orne tous les grands musées du monde, grâce notamment à la générosité du célèbre collectionneur Michael Benabou, un amoureux du Maroc, a-t-il déclaré à la presse.

"Créer une relation dialectique entre la société et le musée"

Cette exposition offrira, à tous les Rbatis et à tous les Marocains, pendant deux ans voire plus, la chance de découvrir "La machine à rêver". "C’est une opportunité inouïe de s’ouvrir sur la société et d’attirer les gens vers le monde de l’art et de créer une relation dialectique entre la société et le musée", a déclaré Abdelaziz El Idrissi, directeur du Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain.

Conçue en 1970, "La machine à rêver", symbolise les rêves, les espoirs et les ambitions des femmes. Une thématique majeure dans l’œuvre de l’artiste, exprimée notamment à travers cette sculpture qui traduit sa vision féministe engagée et émancipatrice.

Artiste polyvalente 

Plasticienne, peintre, sculpteur et réalisatrice de films, Niki de Saint Phalle était très connu pendant le XXe siècle. Elle est devenue célèbre grâces à des performances, "Les Tirs" en 1961. Pour l’artiste, très tourmentée par son passé, "les Tirs" étaient certainement un moyen d’extérioriser des démons intérieurs : en tirant sur ses toiles, elle tire sur son père, sur la société, et tente de se libérer de ses malheurs.


LODJ avec MAP
Jeudi 13 Janvier 2022


Rokia Dhibat
Jeune journaliste, lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Janvier 2022 - 10:48 Lancement des prix One World Media

L'ODJ Room | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vu pour vous Web Vidéo | Digital & Tech | Juke-Box | Magazine | Small Business






Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html












L’ODJ : Invitation à collaboration & contribution

Voir aussi nos Packs - Partenariat - Annuel - L'ODJ

Le Bouquet L'ODJ (Radio Web, Portail et Application mobile) n'est pas un canal d'actualités ou d'informations en continu, mais un triptyque multimédia et multi-canal, du Groupe de presse Arrissala, pour faire revivre l’esprit de l’Opinion Des Jeunes.
 

À travers des articles, des podcasts, des vidéos, des émissions & du direct (web radio), nos couvertures médiatiques ciblent des thématiques qui intéressent la jeunesse marocaine (Bien être, Culture, Environnement, Digital, Economie, Politique, Lifestyle,  .....), sans pour autant, être dans l'information éphémère ni soumis à la dictature de l'actualité immédiate.



Partager ce site