Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Raspoutine, personnage ambigu, se répète toujours dans l'histoire


"Celui qui fait de la politique et accepte l'usage des moyens de pouvoir et de violence s’allie à Satan." Max Weber.

Abdelaziz Gougas / alalam.ma



Le personnage de Raspoutine semble mystérieux et ambigu, et malgré ce qu'on a écrit à son sujet, les lecteurs qui recherchent l'extraordinaire et le miraculeux dans l'histoire sentent qu'il ne suffit pas de satisfaire leur grande curiosité, et peut-être que le nom de Raspoutine lui-même porte cette confusion, car le mot désigne en langue russe une croisée de chemins, un mélange de foi en la religion, de sexualité débridée et avidité du pouvoir... Le moine grivois se retrouve dans les arcanes du pouvoir des Tsars, et ayant une exceptionnelle force mystique, il a su résister au flot de l'histoire qui le propulse vers les hauteurs avant qu'il ne finisse tué et brûlé.

Raspoutine avait une force surhumaine telle qu'il est passé de simple paysan, d'ivrogne et d’accroc du sexe à celui de saint patron des Tsars de Russie, capable de réprimander le Tsar violent et de faire de lui un enfant obéissant. Il était venu de son village dont il porte l’empreinte à St Petersbourg au début du XXe siècle. Cette ville qui portait les signes de la révolution bolchevique où il sera exécuté par la suite. Entre ses débuts et sa fin, des images contradictoires sont dépeintes de Raspoutine, le moine saint, le satire criminel et le maître de Satan...
 
Il est entré dans le royaume des légendes et s'est retrouvé face à une déchirure familiale. La religion était un refuge pour Raspoutine, qui allait devenir moine doté de miracles qui impressionnaient ceux qui l'entouraient, mais le sexe était son point faible et cela le conduisait à des orgies. La rencontre de Raspoutine avec le Père Jean fut un tournant qui le conduira au palais des Tsars, où il deviendra le prédicteur du trône de Russie, le garant de la continuité de la lignée de la famille régnante..

Raspoutine n'était pas un homme avide d'argent, mais il était motivé par une obsession cachée de la renommée et du pouvoir et a marqué l'histoire de sa propre empreinte, ce qui s’est avéré avec Nicolas II, car Raspoutine deviendra le véritable gouvernant de la Russie, et sous sa puissance le règne des tsars prendra fin à cause de "Raspoutine" qui a profité de la confiance et de la naïveté la Tsarine et la maladie incurable de son fils pour étendre son influence sur le pays et les instances dirigeantes, cet analphabète paysan transformera le trône de l'empereur en un simple jeu de dés entre ses mains.

Mais comment ce paysan a-t-il réussi à s'infiltrer à la cour des derniers Tsars ?

Il a commencé à faire des « miracles » pour les femmes ayant de l'influence à la cour royale. Le Tsar a écrit de lui : « Aujourd'hui, un homme a été identifié qui est proche de Dieu. » Raspoutine utilisait son pouvoir mystique pour soigner les patients du palais. De nombreuses légendes et des superstitions élaborées se sont multipliées sur les merveilleuses capacités de Raspoutine à traiter les patients qui se tourneraient vers le saint faiseur de miracles, l'homme n'était pas seulement un charlatan, mais avait une sorte de « génie » spirituel.
 
C'était la confiance de la famille royale qui construirait la gloire politique de Raspoutine, qui a pu former un cercle dans le cercle dirigeant des amis qui l'ont défendu à la cour contre la ruse des courtisans et les intrigues des envieux, et comme le dit Colin Wilson, auteur de la biographie de Raspoutine : "Plus l'influence de Raspoutine à la cour est grande, plus le nombre de ses alliés est grand". Tout le palais vouait vénération pour le paysan analphabète, ce qui le plaçait au centre des intrigues, sa proximité avec le Tsar lui créait cependant de nombreux ennuis, mais il était capable d'éloigner astucieusement tous ses adversaires de la route et devint le déterminant dans la nomination des ministres et des généraux de l'armée au point qu'il est devenu le véritable gouvernant.

Il approchait des filles du palais, et lorsque une femme de chambre s'est plainte du comportement de Raspoutine, elle a été expulsée, et lorsque une infirmière des princesses s'est plainte de lui à la Tsarine, elle l'a envoyée dans un établissement psychiatrique. La Tsarine elle-même est tombée amoureuse de cet homme mystérieux. Un écrivain dit de lui : « Raspoutine gagnait ses partisans et ses disciples en un clin d'œil, surtout parmi les femmes qui étaient attirées par lui comme une guêpe est attirée par le miel."
 
Ce succès, qui conduit toujours à la perte de son détenteur, a changé le comportement de Raspoutine, qui est devenu méprisant face aux hauts responsables de l'État. Il est devenu craint, et beaucoup ont cherché à s’approchez de lui ou encore essayez de le détruire.

Les frasques sexuelles de Raspoutine ont commencé à faire surface et les gens ont commencé à se demander : Raspoutine est-il un saint ou un démon ? Les scandales commencèrent à s'abattre successivement sur sa tête, mais il n’a néanmoins pas perdu son pouvoir magique, et même lorsqu'un journal publia : « Raspoutine le fornicateur des âmes et des corps » La Tsarine se contenta de commenter : « Tout le monde le hait parce que nous l’aimons. » Le tsar a promulgué un décret interdisant tout article de presse sur Raspoutine en 1905, c'était son âge d'or.

Au début de la deuxième décennie du siècle dernier, l'homme influent au cœur l’empire souffrira de ce que l'on peut appeler « l'aveuglement de l'histoire ». Le Tsar subit plus d'une tentative d'assassinat et se retrouva dans un brasier après les victoires successives de Lénine et de son mouvement. Sa position contre la guerre avec l'Allemagne a été le début du compte à rebours pour les gloires cet homme « magique ».
 
Le début de la révolution bolchevique sera la fin du « saint lubrique » qui il finira tué, jeté dans la petite rivière Nafka, puis son corps sera enterré sans cérémonies. Les révolutionnaires n'étaient pas satisfaits, ils ont sorti son corps de sa tombe et l'ont brûlé davantage par mépris. À la fin d'une époque où il dirigeait la Russie selon sa volonté et ses caprices. Cen’est là qu’une leçon d’histoire à propos de l’attrait mortel du pouvoir. Raspoutine reste l'exception qui revient dans la vie des peuples et des nations sous différents visages, mais avec le même esprit et la même consistance.



Dimanche 3 Avril 2022

Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Mai 2022 - 00:51 Cynisme et euphorie de Washington

Chroniqueurs invités | Coup de cœur



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.