Menu



Replay émission L'VAR : League des Champions sur L'ODJ TV !


Après PSG-Real Madrid, c'est un autre choc qui attend les supporters du football en Ligue des Champions ce mardi soir. Le LOSC, qui a terminé premier de son groupe, a hérité de Chelsea, et se déplace sur la pelouse de Stamford Bridge ce mardi soir en 8e de finale aller. Un sacré défi pour les hommes de Jocelyn Gourvennec, confrontés aux champions d'Europe en titre.



Lille peut s’attendre à subir ce mardi lors du 8e de finale aller de la Ligue des champions, face à Chelsea, l’équipe la plus forte en possession. Mais les Nordistes peuvent se reposer sur une grosse défense dans la compétition. Vers une domination des Blues Le huitième de finale aller de la Ligue des champions entre Chelsea et Lille devrait donner lieu à une longue domination anglaise. Les Blues possèdent la meilleure possession de la compétition (66%), prennent le temps de construire (135 séquences à 10 passes ou plus, 42 attaques construites - 2e meilleurs totaux) et pratique un football agressif. Chelsea est l’équipe qui presse, récupère et joue le plus dans la zone offensive. A peu près tout l’inverse de Lille, qui compte l’une des plus faibles possessions en Ligue des champions cette saison (46,1%).

La défense lilloise sait tenir Dans ces conditions, la défense lilloise sera particulièrement sollicitée ce mardi soir. Les matchs du Losc ont vu le moins de buts chez les qualifiés en huitièmes de finale cette saison (11 buts). Les Dogues partagent la plus faible attaque de la compétition avec l’Atlético et Benfica (7 buts) et souffrent dans la conversion de leurs occasions (10% - seul l'Inter fait pire). Les hommes de Jocelyn Gourvennec compensent par une grosse densité physique (2e équipe en terme de duels disputés) et l’une des meilleures défenses en CL cette saison. Ses chiffres de buts encaissés et d’xG subis sont similaires à ceux de Chelsea, bien que les Blues tiennent davantage leurs adversaires éloignés de leur surface - le moins de tirs cadrés subis (12) et de ballons adverses dans sa surface (70).  
L'impact de Sanches Entré en jeu en fin de match face à Metz, Renato Sanches pourrait débuter. S’il n’est pas toujours régulier, le Portugais apporte un impact quand il joue et les statistiques le confirment. Avec lui (15 matchs), Lille a gagné 46,7% de ses rencontres (31,3% sans lui, 16 matchs) et affiche une moyenne fe points supérieure (1,73/match avec lui, 1,31 sans lui). L’équipe marque plus (1,5 contre 1,1) et prend aussi moins de buts (1,1/match avec lui, 1,4 sans).  

Chelsea aime Lille Chelsea et Lille se sont déjà affrontés en Ligue des champions, c’était en 2019/20 avec deux succès anglais (2-1 à chaque fois). Sur le papier; les Blues aiment les clubs français contre qui ils n’ont perdu qu’une fois en dix matchs (6 victoires, 3 nuls): c’était contre Paris (1-2), en mars 2016 synonyme d’élimination en 8es de finale. Dans les faits, les Blues ont été éliminés lors de trois de ses quatre confrontations contre des équipes tricolores: face à Monaco en demi-finales de l’édition 2003/04 et deux fois contre Paris en 8es de finale des exercices 2014/15 et 2015/16. Sa seule qualification était contre Paris en quart de finale en 2013/14.  

Le Losc, de son côté, a gagné un seul de ses neuf matchs face à un club anglais (trois fois contre Chelsea, six fois contre Manchester United, pour 2 nuls, 5 défaites): 1-0 en novembre 2005 face aux Red Devils grâce à un but de Milenko Acimovic. Lille a atteint pour la seconde fois de son histoire les 8es de finale de la Ligue des Champions, après l’édition 2006/07 où le Losc avait été éliminé par Manchester United (défaite 1-0 à l’aller et au retour). Il s'agira de la 14e confrontation franco-anglaise en phase à élimination directe de Ligue des Champions, avec sept qualifications de part et d’autre.

Tuchel en réussite en Ligue des champions, moins ces derniers temps, l’entraîneur de Chelsea Thomas Tuchel s’est qualifié lors de 73% de ses confrontations à élimination directe en Ligue des Champions (8/11 – finales inclues). Seuls trois techniciens possèdent un plus haut ratio de ce genre dans la compétition parmi ceux à minimum 10 tentatives : Vicente del Bosque (80% – 8/10), Josef Heynckes (86% – 12/14) et Zinedine Zidane (88% – 14/16). Nommé en janvier 2021, il a signé des débuts en fanfare (75% de victoires, 2,42 points par match, 2,5 buts marqués /match, 0,3 but encaissé/match lors de ses 12 premières rencontres) récompensés par un sacre en Ligue des champions. Il marque le pas depuis plusieurs semaines (38% de victoires, 1,62 point par match, 1,5 but marqué/match, 1,1 but encaissé/match lors de ses 13 dernières rencontres).

Le cador de Villarreal prêt à faire vaciller la Juventus !

Vainqueur sur le terrain de Grenade (4-1) lors de la 25ème journée de Liga, Villarreal, désormais sixième au classement, a préparé au mieux la réception de la Juventus Turin en huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Une victoire en terres andalouses surtout marquée par le retour en grâce d'Arnaut Danjuma, auteur d'un triplé et prêt à emmener le sous-marin jaune d'Unai Emery vers les rives d'un quart de finale sur la scène européenne.

Affiche du match :

Mardi 22 Février 2022



Dans la même rubrique :
< >

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.