Menu

Rétrospective 2020 : Abstention massive pour la réforme la constitution en Algérie




Rétrospective 2020 : Abstention massive pour la réforme la constitution en Algérie
Très peu d'adhésion pour la réforme de la Constitution. 

En l'absence du président Abdelmajid Tebboune hospitalisé en Allemagne, le référendum pour la réforme de la constitution en Algérie a été boycotté par l'opposition et a connu une très fort taux d'abstention .

adoptée par presque 67 pour cent de oui, cette consultation pour la réforme de la constitution a connu un incroyable taux d'abstention avec seulement 23 pour cent de participation sur les 55 millions d'électeurs algériens. Un taux très élevé de bulletins blancs et seulement 45 mille Algériens qui ont voté depuis l'étranger.

Un véritable désaveu pour le pouvoir, pour ne pas parler de Camouflet .

Kader abderahim, chercheur à Sciences po Paris déclarait à France 24 :

" Le véritable enjeu est de savoir si le Hirak va pouvoir retrouver un second souffle et donner lieu à une alternative politique, ou bien s'il va succomber à la répression et aux effets de la pandémie ."

Il s'agit de la huitième révision de la constitution depuis l'indépendance de l'Algerie, et c'est largement et de loin celle qui est le moins soutenu par les forces politiques puisqu'il n'y a absolument pas eu de plébiscite ou d'unanimité et tout le contraire d'une adhésion des Algériens.
Nonobstant le mystère qui entoure l'état de santé du président algérien, les résultats de ce référendum posent énormément de questions à propos de la légitimité de la nouvelle constitution et présagent de lendemains incertains avec le Hirak qui promet certainement de reprendre du service.

Hafid Fassi Fihri / Arrissala / L'ODJ





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Lundi 2 Novembre 2020

Dans la même rubrique :
< >