Menu

Retrospective 2020 : L'Amérique du vote outre-tombe selon BNO news


L'anecdote a fait le tour du monde et a été interprétée de manières différentes. Mais , franchement il ne s'agit pas de ce que l'on pourrait croire de prime abord.



Retrospective 2020 :  L'Amérique du vote outre-tombe selon BNO news
A titre posthume : " Un élu républicain élu sénateur au Dakota du Nord , alors qu'il était mort du Coronavirus quelques jours plus tôt. !"

L'anecdote a fait le tour du monde et a été interprétée de manières différentes. Mais , franchement il ne s'agit pas de ce que l'on pourrait croire de prime abord.

Ecouter ou continuer à lire


C’est apparemment juste une mesure prise pour éviter de fausser le vote, car il y avait déjà probablement des milliers de votes par correspondance déjà expédiés avant son décès.

Ainsi, les électeurs ayant voté pour lui par anticipation pourront voter équitablement dans une nouvelle élection. C’est un peu bizarre, mais difficile techniquement de faire autrement. Mais ce genre de nouvelles , distillées par des canaux d'information très sérieux et rediffusés à grande échelle, n'ont-ils pas pour objectif de créer la confusion dans les esprits ?

Entre Fake News et désinformation , le mal n'est-il pas fait car où est la vérité !? Et quels médias croire !?

La bataille de la course à la Maison Blanche s'est transformée en une guerre de tranchées sur les réseaux sociaux par tweets interposés , et par une guerre de manipulation orchestrée par les médias. Une guerre sans merci, où tous les coups étaient permis et où l'on ne s'est fait aucun cadeau .

Ainsi, entre Fake News et désinformation , le mal n'est-il pas fait car où est la vérité !? Et quels médias croire !?

Normalement, les électeurs indécis qui n'appartiennent ni à un camp ni à un autre, doivent se faire leurs propre opinion en citoyens libres sans être influencés. C'est comme cela que cela doivent se passer les choses en principe dans un pays qui se prétend de culture démocratique et où sont ancrées dans les mœurs les us et coutumes démocratiques.

Les étranges révélations du New York Post ..

Ce week-end, le New York Post publiait une enquête où l'on apprennait de bien étranges révélations . Une enquête rapportée également par Le Figaro sous le titre : " Aux États-Unis, les confessions d'un fraudeur électoral alimentent les soupçons" .

Le journaliste en question a réussi à obtenir d'un démocrate des accusations scandaleuses , un militant soutien de Bernie Sanders qui ne se se voyait en aucun cas soutenir Joe Biden . Des révélations fracassantes sur un système de fraudes à grande échelle à travers les Postes de Pensylvannie et d'autres États afin de favoriser le candidat démocrate Joe Biden . Tout aurait commencer par des pseudo- Ong qui recueilleraient l'accord de personnes préférant voter par procuration pour cause de Coronavirus , notamment les personnes âgées .

Puis, un système de fraudes sur les votes par correspondance puisque la pièce d'identité n'est pas obligatoire pour voter aux USA et qu'il suffisait aux fonctionnaires des Postes complices de ces fraudes d'ouvrir les enveloppes avec de la vapeur et puis de falsifier le bulletin et les signatures . D'autres, auraient jeté aux poubelles des paquets de bulletins votant républicain. La réponse du berger à la bergère ne s'est pas faite attendre et le QG de campagne de Joe Biden d'affirmer que le New York Post appartient à un ami proche de Trump et que le journaliste en question n'était pas crédible . Le camp démocrate ne pouvait pas aller plus loin car la liberté de la presse est ce qu'elle est aux États unis et surtout l'anonymat des sources et des témoins est garantie par la loi.

Mais , cette enquête alimente les soupçons de fraude et conforte les accusations du président sortant et les multiples recours judiciaires qu'il compte engager. Cette enquête, curieusement complètement ignorée par les grandes chaînes de télévision américaines a révélé l'existence de plus de 21000 morts sur les listes électorales de Pennsylvanie . Rien que cela . Et comme en même temps, une vidéo de Tiktok montrait une personne remplissant plusieurs bulletins de vote en Californie , on se dit que ce ne sont plus les preuves de fraudes électorales qui vont manquer aux avocats de Trump. Il suffit juste que la Cour Suprême fédérale accepte de se saisir du dossier , car ce n'est pas gagné d'avance.

On connaissait le vote de personnes décédées et donc en principe balayées des listes électorales. La pratique est courante dans le monde entier et pas seulement dans les pays du Tiers-monde , en permanence critiqués pour leurs pratiques anti- démocratiques et leurs consultations empreintes de tripatouillages et de trucages électoraux .

Mais , là lorsqu'il s'agit de pays qui croient avoir inventé la démocratie, avoir le monopole et donner en permanence des leçons en la matière on tombe des nues . On tombe de très haut.

C'est que d'habitude et d'ordinaire , et un peu beaucoup même , ce sont les gouvernements qui censurent les médias , là pour une fois en Amérique ce sont les médias qui ont censuré en direct une allocution du président.

La quatrième dimension .Et si jamais la Cour Suprême fédérale se penche sur ces cas avérées de fraude , ira-t- on jusqu'à l'invalidation de l'élection de Joe Biden!?

La messe est dite .

Hafid Fassi Fihri / Arrissala / L'ODJ


Mort de la COVID-19, il est élu dans le Dakota du Nord un mois après     Source : lapresse.ca

Anticipant ce cas de figure, le procureur général de cet État rural du Nord avait indiqué que la situation s’apparenterait à une démission ou à un départ à la retraite, et qu’il reviendrait au parti républicain local de lui désigner un remplaçant pour occuper son siège.








Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté