L'ODJ Média




Sahara marocain : Et si la résolution du conflit venait des USA ?


La dynamique renforcée entre le Maroc et les États-Unis, surtout dans les domaines critiques de la sécurité et de la défense, souligne non seulement le rôle crucial du Maroc dans la préservation de la stabilité régionale mais aussi sa participation active dans la lutte contre des menaces dépassant les frontières.



A lire ou à écouter en podcast :


Par Souad Mekkaoui

Cette collaboration se manifeste de manière significative à travers la visite du général Michael Langley, chef de l’AFRICOM et éminent représentant des Marines américains. Sa visite souligne l’engagement profond des États-Unis aux côtés du Maroc, un engagement enraciné dans une vision commune de la sécurité et du développement durable.

Le Général Langley, en saluant le Maroc comme un bastion de coopération et de sécurité, reconnaît l’apport essentiel du Royaume à l’équilibre de la région. «Être accueilli par une nation exemplaire en termes de sécurité et de coopération régionale est un honneur», a-t-il affirmé, mettant en avant la contribution exceptionnelle du Maroc et son partenariat solide avec les États-Unis. Cette alliance, bâtie sur des années de coopération, est identifiée par le Général comme fondamentale à la stabilité de toute la région.

Partenariat de confiance

Cette coopération, historiquement riche et diversifiée, se trouve aujourd’hui au cœur des discussions internationales, notamment avec la proposition « audacieuse » du sénateur Dan Sullivan de déplacer le siège de l’AFRICOM de l’Allemagne, sur le continent africain, le Maroc étant pressenti comme un candidat de choix. Dans ce sens, le sénateur américain, fort du soutien de ses homologues, a récemment mis en exergue l’importance du Maroc comme pivot stratégique, soulignant la nécessité de renforcer la présence militaire américaine en Afrique à travers ce partenariat fiable et éprouvé.

Cette perspective symbolise une reconnaissance de la position stratégique du Maroc en tant que force de stabilité en Afrique du Nord et dans la région du Sahel, confrontée à des défis sécuritaires majeurs. Cette évolution traduit la confiance mutuelle et le partenariat solide entre les deux nations, renforcés par des exercices militaires conjoints tels que l’African Lion, qui témoignent de leur engagement commun en faveur de la sécurité.

Cette relation séculaire, qui s’ancre dans une reconnaissance mutuelle datant de l’indépendance des États-Unis, est aujourd’hui plus que jamais dynamisée par des valeurs partagées et une vision commune de la sécurité internationale. L’initiative marocaine pour le Sahara, soutenue par une reconnaissance américaine sous l’Administration Trump et maintenue par l’Administration Biden, incarne cette synergie, proposant une voie vers une résolution pacifique du conflit, centrée sur une large autonomie sous souveraineté marocaine.

Cette approche est saluée internationalement comme étant la plus sérieuse, crédible et réaliste, recevant l’appui de nations clés telles que l’Allemagne, les Émirats arabes unis et l’Espagne.

Diplomatie et sécurité : Deux acteurs clés pour un même objectif

Par ailleurs, le renforcement des liens entre le Maroc et les États-Unis pourrait se révéler comme un catalyseur potentiel pour la résolution du conflit artificiel prolongé du Sahara marocain. En cultivant cette relation stratégique, les États-Unis se positionnent comme un acteur clé capable d’initier un dialogue constructif et de favoriser une approche pacifique et durable pour le Sahara, illustrant ainsi le potentiel d’une diplomatie proactive et engagée pour la paix dans la région.
 

D’ailleurs, la visite du commandant de l’AFRICOM, soulignée par la présence de l’ambassadeur américain à Rabat, Puneet Talwar, est très symbolique alliant ainsi la diplomatie à la sécurité. La rencontre a aussi mis en exergue la qualité exceptionnelle des relations entre les Forces armées royales marocaines et leurs homologues américaines.

Cette coopération dynamique, renforcée par la feuille de route pour le partenariat en matière de défense 2020-2030, transcende les aspects militaires pour embrasser une quête commune de stabilité, de paix et de prospérité. Ce partenariat exemplaire met en lumière le potentiel d’une diplomatie américaine proactive et engagée.

Les États-Unis, forts de leur expérience dans la médiation de conflits internationaux, sont idéalement placés pour accélérer la recherche d’une résolution juste et durable au conflit du Sahara, promouvant ainsi la stabilité et le développement.

Cette démarche stratégique des États-Unis est également motivée, assurément, par la volonté de contrecarrer l’influence croissante de puissances étrangères telles que la Chine et la Russie en Afrique du Nord. Ainsi, en promouvant une résolution au conflit du Sahara, les États-Unis non seulement ils joueront les médiateurs mais aussi préserveront leurs intérêts stratégiques à long terme dans la région.

Ainsi l’enjeu pour l’Algérie est de taille, notamment en matière de sécurité, un domaine où l’assistance américaine pourrait s’avérer cruciale. L’engagement américain dans le Maghreb est désormais considéré comme un facteur clé susceptible de redéfinir l’équilibre géopolitique de la région.

En somme, la diplomatie américaine est appelée à jouer un rôle pivot, non seulement en tant que force de proposition mais aussi en tant que garant d’un équilibre régional rénové, synonyme de stabilité et de développement pour toute la région maghrébine.

Rédigé par Souad Mekkaoui sur Maroc Diplomatique 



Lundi 11 Mars 2024


Dans la même rubrique :
< >

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.




Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 




Recherche

















Revue de presse










Menu collant à droite de la page