Menu

Tous les Marocains sont solidaires, mais certains le sont plus que d’autre




A écouter en podcast :

Tous les Marocains sont solidaires, mais certains le sont plus que d’autre
tous_les_marocains_sont_solidaires,_mais_certains_le_sont_plus_que_d_autres.mp3 mp3  (2.29 Mo)

Deux mois après cet appel, on apprend que le gouvernement El Othmani s’apprête à instituer dans le cadre de son projet de loi des finances pour l’année 2021, un impôt de solidarité non pas sur la fortune, mais sur les revenus des entreprises qui déclarent un bénéfice net supérieur à cinq millions de dirhams.

 Le montant réel de cet impôt peut paraître dérisoire. Mais il ne l’est plus lorsqu’on sait qu’il viendra s’ajouter à la batterie de taxes directes et indirectes, ainsi qu’aux charges nondéductibles d’impôts consenties pour la santé et l’enseignement des enfants, sans oublier celles consenties au nom de la sacro-sainte solidarité familiale, auxquelles la classe moyenne marocaine est déjà soumise. Et dire que c’est de cette même classe moyenne assiégée de dîmes et de charges de toutes sortes que l’on attend la dynamisation de la croissance et la relance de l’économie !.
 

Rédigé par Majd EL ATOUABI le Lundi 19 Octobre 2020 sur www.lopinion.ma  









Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté