Menu



Un OVNI s’est posé à Montréal


Déversant sa cargaison d’objets graphiques inusités au Centre de design de l’UQAM. L’affichiste et illustrateur berlinois Henning Wagenbreth en est le commandant de bord. Son univers se compose de personnages de bandes dessinées qui assurent dans presque toutes les œuvres une présence humaine plus ou moins caricaturée, de robots, de fusées, de machines infernales, que l’on peut retrouver à travers diverses créations





Ce designer graphique exerce ses talents tous azimuts : illustrations, affiches, livres, timbres, pochettes de disques, jeux, costumes et décors de théâtre, marionnettes. Son graphisme coloré, foisonnant et déconstruit se donne des airs naïfs, mais est parfaitement pensé et maîtrisé. Identifiable parmi tous, sa touche originale a fait la renommée internationale de son auteur.

 

Élevé en Allemagne de l’Est, Wagenbreth participe, jusqu’à la chute du mur de Berlin, à un certain activisme anti-régime. Depuis, son regard critique sur nos sociétés s’exerce à travers des images destinées à nous faire réfléchir. Son commentaire social ou politique s’accompagne le plus souvent d’une pointe d’humour, un peu sarcastique, d’une satire sensible.


L’approche ludique du graphisme de Wagenbreth lui permet de séduire le client pour ensuite, au second regard, l’amener à se questionner sur des sujets sérieux, voire sombres. L’idée finale n’est pas de plaire, mais de passer le message. « La lisibilité de mon idée est importante. J’attrape les gens avec une image intéressante et après ils

 

regardent le reste », affirme-t-il avec un sourire en coin. Visiblement, pour Wagenbreth, on peut rire de tout. Encore faut-il savoir comment.

 

L’exposition


Outre les très grandes affiches en sérigraphie, qui caractérisent l’œuvre de Wagenbreth, l’exposition rassemble des créations de formats différents, réalisées grâce à des techniques d’impression variées. Elle amène les visiteurs à découvrir le travail de Wagenbreth, jongleur d’idées et d’illustrations dont l’univers graphique évoque l’Art brut.


Les illustrations sont constituées de morceaux découpés, sortes de puzzles géométriques auxquels s’ajoutent des typographies composites que Wagenbreth aime dessiner. Le tout s’agence dans une cacophonie visuelle pouvant rappeler les cadavres exquis des surréalistes. L’affichiste s’amuse et nous entraîne irrésistiblement dans son monde, un monde de poésie visuelle, d’enfants sensibles, parfois blessés par l’état de nos sociétés.

 

Biographie

 

Henning Wagenbreth est né en 1962 à Eberswalde, en Allemagne de l’Est, et a étudié à la Kunsthochschule Berlin-Weißensee de 1982 à 1987. Depuis, il œuvre principalement comme illustrateur. Il crée du graphisme et ses propres caractères de typographie, et inclut la connaissance des techniques artisanales et industrielles dans son processus de création.


Il vit à Berlin, mais a aussi séjourné à Paris et à San Francisco. Il illustre et conçoit des graphismes de tous formats, du timbre à la bannière, des peintures uniques ou des impressions produites en série, livres, affiches, journaux et magazines. Parfois, il vagabonde vers l’animation et le théâtre. Avec le groupe The Mazookas, il combine discours visuel par projection et musique.


Depuis 1994, il est professeur de communication visuelle à l’Universität der Künste Berlin. Il a reçu le prix du « plus beau livre au monde » de la Stiftung Buchkunst en 2000 et de nombreux autres pour ses affiches et ses livres. Wagenbreth a présenté plusieurs expositions à travers le monde et est membre de l’Alliance graphique internationale (AGI) depuis 2002.

 

Commissaire

Marc H. Choko est professeur émérite à l’École de design de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), où il a enseigné de 1977 à 2018. Il a été directeur de recherche à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) Urbanisation, Culture et Société de 1985 à 2005 et directeur du Centre de design de l'UQAM de 1999 à 2008.

 

Passionné par les affiches, il les collectionne depuis sa jeunesse. Depuis le début des années 1980, il a organisé des expositions, dont plusieurs à titre de commissaire, et a publié de nombreux ouvrages reconnus dans le domaine.


De 2008 à 2018, il a été responsable du cours Design graphique et culture à l’École de design de l’UQAM. Marc H. Choko consacre dorénavant ses activités professionnelles à la publication de livres, à la production d’expositions et à des conférences sur le graphisme et sur l’affiche.

  

Partenaires
 

École de design de l’UQAM

Goethe-Institut
Mp

V2COM

Centre de design de l'UQAM

 

 

Adresse et heures d’ouverture

 

Centre de design de l’UQAM
1440, rue Sanguinet
Montréal
Métro Berri-UQAM

Mercredi - dimanche, 12 h - 18 h
Entrée libre

Renseignements
Tél. : 514 987-3395
centre.design@uqam.ca
centrededesign.com/

 

À propos du Centre de design de l’Université du Québec

 

Le Centre de design de l’Université du Québec à Montréal est un des seuls lieux de diffusion au Canada à présenter des expositions qui illustrent les tendances historiques et actuelles dans les domaines du design graphique, industriel, urbain ainsi qu’en architecture et en mode.

 

Fondé en 1981 à l’initiative des professeurs de l’École de design de l’UQAM, le Centre a réalisé plus de 350 expositions, s’adressant tant aux milieux professionnels du design qu’aux étudiants et au grand public. Il contribue ainsi depuis plus de 40 ans au développement d’une culture en design et à son rayonnement local et international, autant par les expositions prestigieuses qu’il accueille, que par la création de nombreuses expositions itinérantes, présentées dans plus d’une dizaine de pays, dédiées principalement à la reconnaissance du design québécois.

 

Situé au centre-ville de Montréal, au cœur du Quartier latin et du Quartier des spectacles, il accueille gratuitement les visiteurs dans ses 400 mètres carrés d’exposition, propose des conférences et organise des événements spéciaux de septembre à juin.

v2com-newswire.com


Samedi 19 Février 2022



Dans la même rubrique :
< >

Vodcasts | Caricatures | Portfolio



Magazine créé avec Madmagz.