lodj
YouTube
Facebook
Instagram
Twitter
LinkedIn
Tiktok
Podcast
L'ODJ TV
Other







Un émoji « règles » pour en finir avec le tabou des menstruations


Une association qui lutte au quotidien contre la précarité menstruelle a lancé une pétition pour demander la création de l’émoji.



« Pour en parler, il faut avoir les outils »

À l’occasion de la journée internationale de la fille, comme chaque 11 octobre depuis 2012 à l’initiative des Nations unies, l’association française Règles élémentaires est décidée à mettre un coup de projecteurs sur un sujet qu’elle juge tabou : celui des règles.
 
Pour cela, l’association a mis au point un émoji « règles ». Il s’agit d’une petite culotte blanche, tachée de sang rouge, évidemment- pour en finir avec l'invisibilisation de ce phénomène naturel et pourtant encore si tabou.
 
« Et pour en parler, il faut aussi avoir des outils. [...] On a tous les animaux de la terre en émoji, mais on n’a pas un seul émoji qui parle vraiment de règles, qui sont pourtant le quotidien de 16 millions de personnes en France », a précisé Maud Leblon, la directrice de l’association.
 
« Cela traduit véritablement la réalité. Cet émoji, beaucoup plus direct, peut contribuer à la déstigmatisation et la déculpabilisation quand on se retrouve avec des taches de sang sur nos vêtements à cause des règles », a-t-elle ajouté.

Hashtag #periodemoji

L’association, qui lutte au quotidien contre la précarité menstruelle en distribuant notamment des protections hygiéniques aux femmes dans le besoin, a lancé une pétition pour demander la création de l’émoji. Elle est adressée au consortium Unicode, une organisation privée à but non lucratif dont la mission consiste à valider les bibliothèques d’émojis de nos smartphones.
 
Une campagne digitale accompagne cette pétition, articulée autour du hashtag #periodemoji. Le but ? Démystifier les règles qui ne doivent plus être l'objet de poncifs humiliants.
 
« Les règles ne sont pas sales, les règles ne sont pas taboues, les règles sont naturelles et les règles ont aussi des conséquences sur la vie des femmes. Et il ne faut pas l'oublier. Donc aujourd'hui, ce qu'on veut, c'est parler des règles, inviter les gens à en parler dans leur famille, auprès de leurs amis, au travail, à l'école, pour que les conséquences sur la vie de millions de personnes en France ne soient plus aussi insupportables », ajoute Maud Leblon.


L'odj avec BFMTV
Mardi 11 Octobre 2022


Astuce & Insolite | Brèves Lifestyle | Breves Astuce et insolite



Magazine créé avec Madmagz.






















Revue de presse