Menu

Une rentrée culturelle qui ne fait pas l'évènement




Article à écouter en podcast

5f7479cdd3e688_48945165.mp3 Podcast  (4.59 Mo)

Terne et morose : Une rentrée culturelle qui ne fait pas l’évènement
 

La rentrée économique et sociale semble également sans vitalité. A moins d’un retournement spectaculaire dans l’attitude des autorités publiques dans la lutte contre l’épidémie en cours du Coronavirus, l’ensemble des activités économique, culturelle et sociale devra fonctionner au ralenti. Les lieux de culture et d’évènements culturels, loin de respirer la vitalité, affichent un calme plat malgré le foisonnement créatif dans les différentes expressions.

Des annulations en série

Plus spécifiquement, la rentrée culturelle était marquée par des évènements majeurs comme le Festival international du film de Marrakech dont l’annulation fut annoncée durant la période estivale, tout en maintenant la tenue des Ateliers de l’Atlas, son programme industrie et développement de talents qui assure l’accompagnement d’une génération de cinéastes du continent africain et du monde arabe. L’annulation en série des grands évènements culturels de la rentrée n’impacte pas que le secteur, les effets induits touchent également le tourisme intérieur, axe de soutien au développement régional et des villes qui les organisent.

Une leçon de vie et d’espoir

Dans ce contexte, la Fondation Nationale des Musées n’a pas cédé à la panique ni à l’ambiance délétère qui règne autour de l’action culturelle, d’une manière générale. Après plusieurs mois de fermeture, les musées ont rouvert leurs portes dès le mois de juillet dernier, administrant ainsi une sorte de « une leçon de vie et d’espoir ».La Fondation Nationale des Musées apparaît ainsi comme la seule grande institution culturelle à faire sa « rentrée culturelle ».La Fondation Nationale des Musées n’a pas réanimé que Rabat, des expositions sont également prévues à Marrakech, Safi, Tétouan et Tanger.
 

Rédigé par Abdallah BENSMAÏN le Mercredi 23 Septembre 2020 sur www.lopinion.ma  





Rédigé par le Mardi 15 Décembre 2020
Rokia Dhibat
Jeune journaliste, lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site