Menu
lodj lodj
séprateur .png

lodj

Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search




Cybersécurité : les crimes du net en recul au Maroc  20/12/2021


La Direction générale de la sécurité nationale a révélé dans le rapport annuel des intérêts de sécurité nationale pour l'année 2021, que l'année en cours a vu une diminution des indicateurs de criminalité liés à l'extorsion et à la fraude électronique d'environ 5% par rapport à l'année précédente.

La direction a déclaré que 5 275 cas ont été enregistrés et 3 533 contenus d'extorsion numérique ont été surveillés. Par contre, l'extorsion ‘sexuelle’ via Internet a enregistré une augmentation de 12%, les services de sécurité nationale ayant traité 498 cas, ce qui a permis l'arrestation de 270 personnes impliquées, tandis que le nombre de victimes a atteint 508 personnes, dont 95 citoyens étrangers.

Dans un contexte connexe, ajoute la direction, les opérations de sécurisation menées pour assurer la sécurité sanitaire de toutes les citoyennes et citoyennes ont permis la saisie de 409 717 masques faux ou non conformes, l'arrestation de 288 suspects en leur possession et présentation, et l'arrestation de 28 personnes en flagrant délit en possession et promotion de 1 383 litres de produits de stérilisation contrefaits ou nocifs pour la santé publique, en plus d'ouvrir des enquêtes judiciaires avec instructions du ministère public compétent contre 162 personnes pour fabrication ou publication de faux contenus liés à la pandémie.



Magazine créé avec Madmagz.






Exécution du Budget: Accroissement de 59,1 % des émissions de la compensation à fin avril

A fin avril 2022, les chiffres de la Trésorerie Générale du Royaume (TGR) contenus dans son tout dernier bulletin de statistiques afférentes aux finances publiques traitent d'un certain nombre d'indicateurs à même de renseigner sur l’exécution du Budget.

Grosso modo, l'on retiendra, au niveau des recettes brutes, une augmentation de 19,4 %, provenant de la hausse des recettes douanières nettes de 19,1 % dont les droits de douane (+15 %) et la TVA à l’importation (+28,9 %) , de la hausse de la TIC sur les tabacs manufacturés (+14,4 %) et des autres TIC (+18,3 %) ainsi que de la hausse de 24,5 % des recettes nettes de la fiscalité domestique.

Au niveau des dépenses, la TGR fait état d'une augmentation des dépenses ordinaires de 10,4 % provenant de : 

- La hausse de 6,9 % des dépenses de biens et services, due à l’augmentation de 5 % des dépenses de personnel et de 10,7 % des autres dépenses de biens et services ;
- La diminution de 4,6 % des charges en intérêts de la dette ;
- L’accroissement de 59,1 % des émissions de la compensation ;
- L’augmentation de 45,5 % des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux. 

Le tout fait dire à la TGR que sur la base ces recettes encaissées et dépenses émises, la situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 10,3 MMDH contre un déficit situé à 22,8 MMDH une année plus tôt .