Ahmed ABOUTALEB : Bourgmestre émérite de Rotterdam


Il est né dans le Rif marocain, chez les Beni Sidel. Il a été Secrétaire d'Etat aux Affaires Sociales et à l'Emploi des Pays-Bas.
il est, depuis 2009, bourgmestre d'une conurbation de près de deux millions d'habitants, ROTTERDAM.....il s'appelle, veuillez retenir ce nom, Ahmed ABOUTALEB.



Par Pr Fouad ZAIM

Le village de Beni Sidel est, il faut le rappeler, situé au cœur de la chaîne rifaine, à proximité de Nador, sur une des routes irréelles, difficiles, qui mènent au "Cap des Trois Fourches", non loin de Beni Chiker, lieu de naissance d'une ex-Ministre française de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem. C'est là que naît, dans ce Maroc alors "inutile", le 29 août 1961, le toujours actuel maire de Rotterdam, Ahmed ABOUTALEB.

Le 17 octobre 1976, à 9h30 très exactement, à l'âge de 15 ans, Ahmed ABOUTALEB est amené à quitter, accompagné de sa mère et de ses cinq frères et sœurs, un domicile sans eau courante, ni électricité, dans une des régions les plus désolées de son pays, pour s'en aller rejoindre son père à La Haye aux Pays-Bas, où ce dernier s'échine depuis des années au travail comme agent d'entretien.

"La migration, c'est sans pitié, terriblement difficile ; cela exige un prix incroyablement élevé", déclarait-il sobrement à un journaliste néerlandais en 2004. 

Ahmed ABOUTALEB fait ses études à Amsterdam. Il y obtient un diplôme d'ingénieur électronicien, puis un autre en télécommunications. Il se lance alors en tant que rédacteur de la chaîne "Veronica" et de la radio NOS, puis en journaliste de la télévision neerlandaise RTL Nieuws. Il est intimement convaincu qu'il faut "saisir toutes les chances et faire quelque chose de sa vie".

Un leitmotiv revient chez lui en permanence : travailler, faire, aider, construire. Il est soucieux de "jeter des ponts", de "rendre confiance".

En 2004, il devient  en tant que membre du Parti travailliste, un "shepen", autrement dit un "échevin", en l'occurrence un élu adjoint au bourgmestre de la commune d'Amsterdam.

Il joue alors un rôle d'apaisement dans les médias et sur le terrain, à la suite notamment de l'assassinat, en 2004, du cinéaste Théo van Gogh. Il est alors promu, le 22 février 2007, Secrétaire d'Etat aux Affaires Sociales et à l'Emploi dans le gouvernement de Peter Balkanende.

Ahmed ABOUTALEB est ensuite nommé, par la reine BEATRIX des Pays-Bas, Bourgmestre de Rotterdam le 16 octobre 2008, sur proposition du Conseil municipal.
 
Il démissionne du gouvernement et s'attelle à ses nouvelles fonctions le 5 janvier 2009. Sa nomination reçoit un écho exceptionnel dans la presse internationale.
 
Il devient, bien avant Sadiq KHAN le "Mayor of London", le premier bourgmestre musulman d'une grande ville ouest-européenne au XXIème siècle.
 
Il se fait connaître par ses réactions contre le communautarisme et l'islamisme.

En janvier 2005, à la suite des attentats terroristes en France, il déclare à l'intention de ceux qui critiquent les caricatures

" Si vous en avez contre la liberté, paquetez vos affaires et partez. Disparaissez des Pays-Bas si vous ne pouvez y trouver votre place".

Il invite crûment les candidats au Jihad "qui n'aiment pas la liberté" à "foutre le camp". Grâce à la baisse du chômage dans sa ville et à sa popularité personnelle, il est reconduit dans ses fonctions en 2014.
 
Ahmed ABOUTALEB, le maire de Rotterdam, a reçu, il y a quelques jours, le prix du "meilleur maire au monde", en l'occurrence l'édition 2021 de la World Mayor Price, qui lui a été remis par la City Mayors Foundation.

Un prix qu'il a gagné pour "son engagement à traiter tous les citoyens comme des Rotterdamers quelles que soient leurs origines".

Grâce à sa démarche, à son labeur et à sa vision, la cité de Rotterdam, où l'on compte 176 nationalités différentes, est considérée de par le monde comme "un laboratoire du vivre ensemble

Pr Fouad ZAIM 
 



Dimanche 14 Novembre 2021


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Novembre 2022 - 06:59 Un contre modèle au « choc des civilisations »

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.