L'ODJ Média



Airbnb doit passer à la case Impôts

Le Maroc intensifie la régulation d'Airbnb pour assurer le respect fiscal


Rédigé par La Rédaction le Lundi 22 Avril 2024

Au Maroc, l'administration fiscale a récemment lancé une opération d'envergure pour auditer les revenus générés par les locations de logements touristiques via la célèbre plateforme Airbnb. Cette initiative, menée en collaboration étroite avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, vise à garantir le respect de la législation en vigueur dans un secteur en pleine expansion.



Le Maroc, avec ses villes pittoresques comme Casablanca, Marrakech, Essaouira et Tanger, attire de nombreux touristes chaque année. Cette popularité a transformé la location courte durée en une source de revenu substantielle pour les résidents locaux.

Cependant, cette activité lucrative a aussi soulevé des préoccupations quant à l'évasion fiscale potentielle et au manque de régulation. Des sommes importantes, parfois dépassant 100 000 dirhams par mois, sont fréquemment transférées à des exploitants gérant plusieurs propriétés à travers le pays.

Le programme d'audit cible spécifiquement les transferts financiers internationaux, qui se font souvent via des comptes bancaires étrangers, PayPal, ou des cartes bancaires. L'objectif est de s'assurer que tous les exploitants déclarent leur activité et obtiennent les licences requises, conformément au décret n°2.23.441, entré en vigueur l'année dernière. Ce décret fait partie du code du tourisme n°80.14, qui réglemente les établissements touristiques et d’autres formes d’hébergement.

Les exigences pour obtenir une licence sont strictes : les demandeurs doivent fournir une copie de leur contrat d’assurance, des photos des chambres proposées, ainsi qu’un certificat de conformité aux normes de sécurité et de durabilité du bâtiment. Ces mesures garantissent non seulement la qualité de l'accueil touristique mais aussi la sécurité des visiteurs.

La révélation que les revenus générés par Airbnb n’étaient pas intégrés dans les revenus du secteur touristique déclarés par le ministère du Tourisme montre l'ampleur de l'activité non réglementée. Ce phénomène est assez commun dans l'économie numérique mondiale où des plateformes telles qu'Airbnb peuvent opérer à une échelle massive sans une surveillance adéquate.

Le ministère de l'Intérieur, via l'inspection générale de l'administration territoriale, a également reçu les données collectées pour faciliter l'application de la loi. Des enquêtes sont en cours dans les principales destinations touristiques pour informer les exploitants de leurs obligations légales.

Dans un contexte d'étonnement positif, cette régulation peut être vue comme une étape cruciale vers une économie plus équitable et transparente. Elle non seulement assure une concurrence loyale parmi les hôteliers et les loueurs particuliers, mais renforce également les revenus fiscaux de l'État, permettant des investissements accrus dans les infrastructures et les services publics.

Airbnb, de son côté, semble s'adapter à cette nouvelle réalité réglementaire. Le PDG Brian Chesky a annoncé des plans pour diversifier les services de la plateforme, y compris la location à long terme et la location de voitures, signe que l'entreprise cherche à innover tout en respectant les cadres législatifs locaux.

En conclusion, l'initiative marocaine d'auditer et de réguler les activités de location via Airbnb est un modèle de comment les pays peuvent embrasser les bénéfices de l'économie numérique tout en s'assurant que tous les acteurs contribuent justement à l'économie nationale. C'est une démarche qui, espérons-le, sera suivie par d'autres régions du monde confrontées à des défis similaires.





Lundi 22 Avril 2024

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média























Menu collant à droite de la page