L'ODJ Média



Amélioration des délais de paiement des institutions publiques


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 9 Mai 2024

Dans le cadre de la promotion de l'investissement au Maroc, Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Economie et des Finances, a mis en lumière plusieurs initiatives gouvernementales déterminantes.



L'une des mesures phares annoncées est la réduction significative des délais de paiement. D'après la ministre, les créances des entreprises envers les institutions publiques ont chuté de près de 18 milliards de dirhams, se situant à environ 11 milliards de dirhams en mars 2024.

La durée moyenne des délais de paiement a également été réduite, passant de 55 jours en 2018 à 35 jours actuellement.

Cette amélioration notable est le résultat du respect des délais légaux de 60 jours par 80 % des institutions publiques, soit environ 165 entités.

Pour soutenir cette dynamique, Nadia Fettah a souligné l'importance de l'Observatoire des délais de paiement. Cet organe, qui actualise ses données trimestriellement, joue un rôle crucial dans le suivi et l'analyse des délais de paiement au sein des institutions et entreprises publiques. L'efficacité de cet observatoire contribue à la bonne gestion et à la libération des budgets ministériels à temps, assurant ainsi la liquidité nécessaire pour le respect des engagements de paiement.

En abordant la question de la digitalisation, la ministre a relevé son impact transformationnel sur la résolution des problèmes de délais de paiement, notamment pour les petites et moyennes entreprises. Elle a mentionné l'efficacité de la plateforme "Performance", utilisée par son ministère, qui a traité plus de 300,000 opérations. Elle a également rappelé le discours du roi du 28 août 2018, qui insistait sur la nécessité pour les institutions et les entreprises publiques de régler leurs dettes en temps voulu pour maintenir un environnement entrepreneurial robuste.

Concernant la réforme fiscale, Nadia Fettah a exposé les avancées de la loi-cadre, qui se déploiera sur cinq ans. Cette réforme, sans imposer de charges fiscales supplémentaires, vise à élargir l'assiette fiscale, ayant généré une augmentation des recettes de 7 % en 2023. Elle a aussi souligné l'engagement du gouvernement à assurer une équité fiscale pour soutenir le pouvoir d'achat des citoyens, avec notamment l'application d'un taux de 0 % sur plusieurs articles en matière de taxe sur la valeur ajoutée.

Pour conclure, Nadia Fettah a affirmé que le gouvernement prévoit de mettre en œuvre les accords conclus lors du dialogue social, soulignant l'importance de ces mesures pour la stabilité et le développement économique du pays.





Jeudi 9 Mai 2024

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Mai 2024 - 12:00 La CTM se lance dans le Transport Maritime

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages