Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









BAD, BERD, BEI pensent le Maroc de demain




Au carrefour de l’Europe et de l’Afrique subsaharienne, de l’océan Atlantique et la mer Méditerranée, le Maroc est un partenaire incontournable de nos institutions.

Le Maroc est un pays riche en histoire et en traditions, en ressources économiques et en capital humain. L’émergence d’un secteur
privé dynamique et diversifié peut devenir un puissant moteur de création d’emplois, d’inclusion sociale et de résilience économique.

Cela est d’autant plus important après la crise sans précédent qui a frappé l’économie mondiale sans aucune exception.

La promotion d’un secteur privé prospère nécessite une compréhension approfondie des principaux déterminants de la performance des entreprises :
Quels sont les défis auxquels elles sont confrontées ?
Comment exploiter au mieux leur potentiel ?
Quelles sont les mesures nécessaires pour créer
un environnement des affaires favorable ?
Quel est le rôle des partenaires au développement ?

La Banque africaine de développement (BAD), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la Banque
européenne d’investissement (BEI) ont uni leurs forces pour apporter des réponses à ces questions. Cette étude présente les résultats d’un diagnostic pays conjoint, de plusieurs mois d’échanges et d’efforts de recherche collectifs.

Cette évaluation commune s’appuie d’une part sur notre vaste expertise de terrain et établit d’autre part, une base analytique plus solide pour notre engagement continu au Maroc.

Les principales conclusions du rapport sont qu’une plus grande diversification économique et financière, une meilleure intégration dans les chaînes de valeur mondiales, notamment en Afrique subsaharienne, et la participation de plus d’entreprises (et de plus petite taille) dans tous les secteurs de l’économie privée restent cruciales à l’avenir pour garantir une croissance plus inclusive et résiliente au Maroc. Les grandes entreprises publiques représentent encore l’un des principaux moteurs de croissance. Il est ainsi essentiel de promouvoir le développement du secteur privé.

La réduction des disparités régionales jouera également un rôle déterminant à cet égard.

En 2020, la BAD, la BERD et la BEI ont contribué ensemble à plus de 18,6 milliards de dirhams (dont plus de 4 milliards de dirhams pour la BAD, 7,9 milliards de dirham pour la BERD, et 6,7 milliards de dirhams pour la BEI) au financement de projets de développement au Maroc.

Nous restons déterminés à soutenir le développement du secteur privé et nous nous réjouissons de continuer à travailler avec les autorités marocaines et le secteur privé, chaque institution dans le cadre de sa propre stratégie et de son mandat, et en partenariat avec les acteurs locaux et la société civile.
 

Télécharger le rapport complet


Samedi 25 Septembre 2021



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Mai 2022 - 20:33 Intelaka : Bilan et suivi

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.