Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search





Bank Al-Maghrib maintient inchangé son taux directeur et table sur un rebond de 6,7 %

D'une moyenne de 0,7 % en 2020, l'inflation passerait à 1,4 % en 2021 et à 2,1 % en 2022


Lors de sa dernière réunion trimestrielle au titre de l’année 2021, tenu mardi 21 décembre, le Conseil de Bank Al-Maghrib a jugé que le niveau actuel du taux directeur demeure approprié et a décidé ainsi de le maintenir inchangé à 1,50 %.



bank_al_maghrib_maintient_inchange_son_taux_directeur_et_table_sur_un_rebond_de_6,7__.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (2.38 Mo)

A travers le traditionnel communiqué diffusé en la circonstance, la Banque centrale justifie sa décision par un certain nombre de considérations dont le fait que l’orientation de la politique monétaire demeure largement accommodante et assure les conditions de financement adéquates.

Et le fait aussi que l’activité économique ait connu globalement une nette reprise cette année, favorisée par les avancées de la campagne de vaccination et le maintien des stimulus budgétaire et monétaire. Et ce, malgré des hausses notables observées ces derniers mois au niveau de certains produits alimentaires et des carburants et lubrifiants.

Une situation qui, selon Bank Al Maghrib, s’est traduite par une nette accélération de la composante sous-jacente de l’inflation qui a nettement évolué de 0,7 % en moyenne au cours du premier semestre à 2 % au troisième trimestre et à 3,3 % en novembre.
 
Selon les projections de Bank Al-Maghrib, elle devrait ressortir à 1,7 % sur l’ensemble de cette année et se situer à 2,7 % en 2022 avant de revenir à 1,8 % en 2023 avec la dissipation probable des pressions externes.
 
Toutefois, la Banque centrale rassure : Malgré ce net accroissement de sa composante fondamentale, l’inflation devrait rester à des niveaux contenus, passant en moyenne de 0,7 % en 2020 à 1,4 % en 2021, à 2,1 % en 2022, puis reculer à 1,4 % en 2023.
 
 En termes de croissance, la Banque centrale évoque un rebond de 6,7 % au titre de cette année. Et estime que, pour les deux prochaines années, le rythme de l’activité restera largement tributaire de l’évolution de la situation sanitaire aux plans national et international et des restrictions que les autorités seraient amenées à mettre en place.






Noureddine Batije
Noureddine BATIJE est un journaliste spécialiste en investigation journalistique et traitement de... En savoir plus sur cet auteur
Mardi 21 Décembre 2021

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Juin 2022 - 07:40 Le prix du blé a (enfin) chuté

Mercredi 22 Juin 2022 - 12:36 Le tournant africain

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.