Menu
lodj lodj
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
search





Budget 2022 : Le détail des 26 860 postes budgétaires en vue


Tenu en format hybride, le troisième Conseil du Gouvernement du 18 octobre a procédé à l’examen-approbation du projet de Loi de finances pour l'année 2022.
Un projet qui, au titre du même exercice, table dans le cadre de ses orientations générales, sur une croissance économique de 3,2% et un déficit du Trésor de 5,9% du PIB.



Ce projet du Budget 2022 est élaboré sur la base d’un certain nombre d’hypothèses dont une récolte céréalière de 80 millions de quintaux et d'un cours moyen du gaz butane de 450 dollars la tonne.
Et surtout la promesse de création à partir de 2022, de 250.000 postes d'emploi direct en deux an avec une enveloppe budgétaire de 2,25 milliards de dirhams.

Qu’en est-il des postes budgétaires ?

Déjà, un chiffre est avancé : Au titre de l’année budgétaire 2022, il est énoncé la création de 26 860 postes budgétaires y compris les 350 postes que le Chef du gouvernement est habileté à repartir à sa guise dont 200 postes profiteraient, normalement, à des personnes en situation d’handicaps.

En détails, sur ces 26 860 postes budgétaires, 26 510 seraient repartis entre ministères et institutions étatiques de la manière suivante :

10 800 pour l’Administration de la Défense nationale ;
6 544 au profit du ministère de l’Intérieur ;
5 500 pour le ministère la Santé et la Protection sociale ;
800 pour le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation ;
500 au profit du ministère de l’Economie et des Finances ;
500 pour la délégation générale à l'Administration pénitentiaire et à la Réinsertion ;
400 pour le Ministère des Habous et des Affaires islamiques ;
344 pour le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports ;
250 pour le ministère de la Justice ;
200 pour la Cour Royale ;
190 pour le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts ;
100 au profit du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger ;
60 pour les Juridictions financières ;
60 pour le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville ;
50 au profit du Chef du gouvernement ;
50 pour le ministère de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences ;
50 pour le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire ;
30 au profit du Secrétariat Général du Gouvernement ;
20 pour la Chambre des Représentants ;
20 pour la Chambre des Conseillers ;
20 pour le ministre du Transport et de la Logistique ;
12 pour le Conseil national des Droits de l’Homme ;
10 au profit du Conseil Économique, Social et Environnemental.


700 postes budgétaires au profit de fonctionnaires titulaires du diplôme de doctorat

Aussi, convient-il de retenir qu’outre ces postes budgétaires, il serait créé, à compter du 1er janvier 2022, auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, 700 postes budgétaires destinés à la régularisation de la situation des fonctionnaires titulaires du diplôme de doctorat qui seront recrutés, par voie de concours, en qualité de professeur-assistant conformément à la réglementation en vigueur. Et seront supprimés, à compter de la même date, les postes budgétaires occupés par les intéressés dans les départements ministériels ou institutions auxquels ils appartiennent.





Noureddine Batije
Noureddine BATIJE est un journaliste spécialiste en investigation journalistique et traitement de... En savoir plus sur cet auteur
Mardi 19 Octobre 2021