L'ODJ Média



CNEA : un autre pas dans le renforcement de l'investissement


le Jeudi 16 Mars 2023

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch dévoile la nouvelle stratégie pour l'amélioration du climat des affaires à l'horizon 2026.



Une nouvelle génération de réformes

Dans le cadre du renforcement de l'investissement qui se traduit par la mise en oeuvre d'une charte d'investissement, ainsi que les efforts des CRIS dans l'accélération de celui-ci, le gouvernement du royaume a dévoilé ce mercredi 15 mars 2023, la feuille de route de la nouvelle stratégie pour l'amélioration de l'investissement. 

Le ministre délégué chargé de l'investissement, de la convergence et de l'évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, déclare lors de la conférence présidée par le chef du gouvernement, tenu ce 15 mars, que l'amélioration du climat des affaire se révèle primordial dans la stimulation de l'investissement privé dans le pays. 

Quant au chef du gouvernement Aziz Akhannouch, cette feuille de route emprunt la même voie avec les Hautes orientations Royales, les conclusions du nouveau modèle de développement, les engagements contenus dans le programme gouvernemental, ainsi que les propositions du livre blanc de la CGEM. 

Les 4 piliers de la feuille de route

Aziz Akhannouch explique que cette feuille route repose sur 4 piliers, incluant un transversal, et elle se repose sur une approche pionnière en plus d'une programmation pluriannuelle. 

Le premier pilier vise à améliorer les conditions structurelles de l'acte d'investir et d'entreprendre, en renforçant le cadre relatif au droit des affaires, l'optimisation, la digitalisation et la déconcentration des procédures administratives, en plus du renforcement de la coordination et de la veille en matière d'environnement des affaires. 

Ainsi, M.Akhannouch relève que ces objectifs sont une priorité commune visant l'ensemble du tissu économique. 

Le second pilier cible le renforcement de la compétitivité nationale, en mobilisant des financements pour une meilleure relance économique, l'amélioration de l'accès aux énergies renouvelables et la décarbonisation industrielle, le renforcement de l'accès au foncier et enfin le renforcement de la compétitivité logistique. 

Le troisième pilier à son tour, concerne le développement d'un environnement propice à entreprenariat et à l'innovation, en se concentrant sur le développement des dispositifs de soutien aux TPME et start-ups, la promotion de l'innovation, des activités de R&D et de la culture entrepreneuriale ainsi que le renforcement de l'offre de formation et de la performance du capital humain. 

Place au quatrième pilier transversal qui prend en considération l'interdépendance entre l'amélioration de l'environnement des affaires et les règles d'éthique, visant alors le renforcement de cette dernière ainsi que l'intégrité et la prévention de la corruption. 

CNEA en marche !

La feuille de route est conçue suite à un long dialogue avec le secteur privé, et validée par le Conseil National de l'environnement des affaires. Elle constitue un tournant décisif dans la gestion des travaux de ce comité, depuis sa création en 2010, annonce Aziz Akhannouch. 

Cette stratégie est une nouvelle approche par le CNEA, fondée sur une vision à moyen terme, des plans d'action pluriannuels ainsi qu'un travail collaboratif et inclusif. 





Jeudi 16 Mars 2023

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Mai 2024 - 06:33 Tourisme : le Maroc classé 82ème sur 119

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média