Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








COUSCOUS PARTY À L’UNESCO




A lire ou à écouter en podcast :

COUSCOUS PARTY À L’UNESCO
couscous_party_a_l_unesco.mp3 mp3  (2 Mo)

Jamais le couscous n’aura confirmé avec autant de force ses capacités conciliatrices, au service de la paix entre membres d’une famille, d’une même tribu, et aujourd’hui entre des pays frères et voisins que tout rassemble, de la musique aux spécialités culinaires, des habitudes vestimentaires… à la fantasia.

L’Histoire récente a plongé la région dans des conflits d’appropriation des signes identitaires sans fin. Du couscous à la musique raï, pour ne citer que les sujets qui ont fait polémique, les prétextes à la division culturelle n’ont pas manqué, au rythme du Malouf en Tunisie, du Malhoun au Maroc et de la musique Chaâbi ou Hawzi en Algérie… De guerre lasse, peut-être, par esprit de compromis, certainement, les frères-ennemis en expressions culturelles se sont unis dans une belle unanimité pour faire inscrire le couscous au patrimoine mondial de l’UNESCO par le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Les grains de la paix, roulés aux quatre coins du Maghreb, font ainsi la preuve, une nouvelle fois, que le couscous est le plat de la concorde par excellence, la candidature du couscous à la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO ayant été déposée en mars 2019 par les quatre pays maghrébins : Maroc, Algérie, Mauritanie et Tunisie. Le couscous, «ferment de l’unité maghrébine», selon l’expression de l’ambassadeur de Tunisie à l’UNESCO, est un signe positif qui montre que des conflits inextricables peuvent retrouver le chemin de l’entente grâce à un amas de semoule roulée en grains, des poix-chiches, de la viande ou du poulet, sinon du poisson, et un savant mélange de légumes.

Le plat générique ayant fait l’unanimité, il n’est pas utile d’entrer dans les détails du couscous aux sept légumes, 

royal… ou aux feuilles de navet !

Puisse, enfin, le Moyen-Orient retrouver l’unité autour d’un Houmous comme les Maghrébins ont retrouvé le chemin de la concorde culturelle et patrimoniale autour d’un plat de couscous bien mérité..

Rédigé par Abdallah BENSMAÏN le Jeudi 10 Décembre 2020 sur www.lopinion.ma  




Jeudi 10 Décembre 2020

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.