Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search





Cartographie des ressources renouvelables : pourquoi faire !?


IRESEN et Green Energy Park ont lancé un Géoportail pour la cartographie des ressources renouvelables qu'on présente comme un futur vecteur de compétitivité
.



écouter le podcast en entier :




 Un  futur vecteur de compétitivité


IRESEN et Green Energy Park ont lancé un Géoportail pour la cartographie des ressources renouvelables.En quoi consiste cette plateforme  qu'on présente comme stratégiquement primordiale pour le Royaume au moment où la course pour le positionnement sur l’échiquier mondial de l’hydrogène vert bat son plein.


Alors que le Maroc a mis en place des plans de développement de l’énergie solaire et éolienne, et s’est doté d’un cadre d’intervention global pour les énergies renouvelables, la mise en place d’une cartographie des ressources renouvelables devient un atout incontournable pour que le secteur puisse atteindre son plein potentiel.

Le Maroc dispose bien de cartes des vents et de l’ensoleillement, néanmoins leur degré de précision demeure insuffisant car ne permettant pas de déterminer le plein potentiel solaire et éolien du pays, rendant la localisation des sites à mettre en valeur une mission difficile. 
C’est pour répondre à ce besoin que l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Nouvelles (IRESEN) et le Green Energy Park (GEP), en collaboration avec Mine-ParisTech et Transvalor, ont mis en place un Géoportail pour la cartographie des ressources renouvelables (solaire, éolien et cadastre) sous forme d’application web baptisée « GEP Mapping ».

L’objectif est de présenter et de partager les informations du potentiel technique renouvelable grâce à des outils de cartographie développés au niveau du Green Energy Park pour le Royaume du Maroc et pour le continent africain.
Stratégiquement, il est primordial de bien estimer ses ressources nationales vu que le Royaume jouit d’un gisement solaire et éolien extraordinaire, estimé à 49.000 TWh/an de potentiel technique solaire et de 11.500 TWh/an de potentiel technique éolien, “mais les vitesses de vent, les facteurs de charge, le potentiel solaire diffèrent d’une région à l’autre”

Parfois , il arrive que d’importants écarts soient relevés au niveau de la même région indépendamment de l’orographie du sol et de la distance des côtes maritimes .
Aussi, la maîtrise de la cartographie et le développement de modèles de cartographie propres permettent-ils d’améliorer continuellement la qualité de la data régionale:. Ceci passe par l’augmentation de la résolution, l’utilisation de nouveaux algorithmes, l’intégration de la calibration des modèles par des stations de mesure au sol et des mats de mesures, mais également à travers des données réelles d’installations solaires ou de parcs éoliens.

 

 Cartographie des ressources renouvelables :  pourquoi faire !?

La cartographie a, également, comme objectif d’intégrer les critères et les zones d’exclusion pour que l’exploitation des centrales renouvelables ne se fasse pas au détriment de terrains agricoles ou ne limite l’expansion de nos villes. 
L’exploitation de ces ressources devant se faire en parfaite harmonie avec la nature et les plans d’aménagement urbains et ruraux.

Par ailleurs, le Cadastre solaire est également inclus dans GEP Mapping et permet aux utilisateurs d’évaluer le potentiel de leur patrimoine immobilier pour une installation solaire photovoltaïque en toiture avec une précision allant jusqu’à 30 m. Le Cadastre couvre actuellement 7 villes marocaines et sera étendu au fur et à mesure pour inclure toutes les villes du Royaume.


«Les ressources abondantes en énergies solaire et éolienne au Maroc ainsi que l’existence de sites qui allient les deux, nous placent parmi les pays au plus fort potentiel de production et d’export d’électricité et de molécules vertes. Dans le cadre de la course de positionnement sur l’échiquier mondial de l’hydrogène vert, nos ressources et nos sites uniques au niveau continental nous permettront d’attirer les plus grands investisseurs et de mettre en oeuvre les meilleurs projets», estime - t- on du côté d'Iresen .

Cette filière pourrait ainsi contribuer à décarboner l’économie nationale, tout en créant énormément de valeur ajoutée à travers l’export de ces matières premières décarbonées car produites grâce à de l’électricité verte. 
 D’ici 2035, cette filière pourra être aussi ou encore plus importante que la filière automobile qui constitue aujourd’hui une fierté nationale. Et le portail GEP Mapping permettra bientôt d’identifier les hotspots nationaux, les oasis et les vallées de l’hydrogène vert pour rendre cet objectif facilement atteignable . 

HFF
Avec lopinion.ma 

Regarder le vodcast en entier :






Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Dimanche 19 Juin 2022

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Juin 2022 - 09:44 La Françafrique rétrécit

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.