L'ODJ Média



Centrale Danone dans le Plan Génération Green


Rédigé par La Rédaction le Lundi 24 Juillet 2023

La filière laitière figure parmi les activités qui ont connu un bond en avant dans le cadre du Plan Maroc Vert. Grâce à un programme supervisé par l’Etat, et signé entre les éleveurs et les industriels, le secteur a connu une nette amélioration en termes de productivité et de qualité des produits.Capitalisant sur ces acquis, la stratégie Génération Green pour la période 2022- 2030 vise des objectifs encore plus ambitieux.



Leader du secteur, Centrale Danone joue un rôle important pour accompagner les éleveurs en leur inculquant les meilleures pratiques afin de livrer leurs produits dans de bonnes conditions avec un bon rendement.

A cet égard, une journée de sensibilisation a été organisée au Zoopole de Aïn Jemaâ relevant de la province de Nouacer.
Sous le thème «L’Agrégation, une locomotive de développement durable et d’investissement dans le secteur agricole», cet événement a rassemblé des acteurs majeurs tels que Maroc Lait (groupement des intervenants dans la filière laitière), la Chambre d’agriculture, la direction régionale de l’agriculture de Casablanca-Settat et l’Office national du conseil agricole (ONCA).
 
La rencontre a été l’occasion pour Centrale Danone et pour les organismes de tutelle de présenter les grandes lignes du programme d’agrégation destiné aux producteurs de la filière laitière, qui s’inscrit dans le cadre du Plan Génération Green.
 
«Centrale Danone vise à structurer et à rendre la filière laitière plus compétitive grâce à l’agrégation. Ce modèle novateur offre aux producteurs laitiers une relation transparente avec l’agrégateur, une assistance technique pour professionnaliser leurs exploitations, ainsi qu’une mise à niveau des équipements. Il permet de sécuriser une base d’approvisionnement plus large et régulière pour ses unités agroindustrielles, tout en développant ses capacités industrielles.
 
Les agriculteurs agrégés de Centrale Danone bénéficient pour leur part de nombreux avantages. Ils ont la possibilité d’améliorer leurs revenus en valorisant davantage leur production grâce à une meilleure qualité et un accès à un marché fiable. De plus, l’agrégation leur offre l’opportunité d’acquérir de nouvelles compétences et d’adopter de nouvelles technologies.
 
Du côté financier, elle permettra d’accéder à des subventions dans le cadre du nouveau contrat programme, qui représente la déclinaison de la stratégie Génération Green pour la filière Lait à horizon 2030, et dont le montant global s’élève à près de 12,13 milliards de dirhams», a souligné Rachid Khattate, secrétaire général chez Centrale Danone.
 
«Les premiers contrats pilotes signés avec les éleveurs-partenaires ont encouragé Centrale Danone à poursuivre le développement du modèle d’agrégation. Le soutien du ministère de l’Agriculture, de l’Agence pour le développement agricole (ADA) et de tous les partenaires souligne la pertinence des partenariats publics privés dans le cadre de la stratégie Génération Green», a-t-il ajouté.
 
Dans un premier temps, le programme d’agrégation de Centrale Danone concerne plus de 20.000 exploitants dans la région de Doukkala. Il sera étendu à d’autres régions pour toucher notamment les exploitants liés au groupe laitier qui culminent à près de 45.000 éleveurs.
 
L’agrégation représente également une approche adéquate pour le développement des filières de production dans l’amont laitier, l’agrégateur Centrale Danone jouant un rôle clé dans l’encadrement et l’animation au profit des agrégés.

Cela favorise, avec le soutien de l’État, l’attraction de nouveaux investissements, la création de pôles de croissance autour des projets d’agrégation, la génération de richesses et d’emplois en milieu rural, ainsi que le renforcement du tissu des acteurs dans le secteur agricole.
 
«Notre objectif est de sensibiliser les différents intervenants pour dynamiser le processus de mise en place des projets d’agrégation de nouvelle génération notamment dans la filière laitière.

Contrairement à l’ancien modèle qui vise des groupements à partir de 500 éleveurs, le nouveau modèle favorise l’agrégation à partir d’un groupement de 50 exploitants.

La procédure d’octroi de la subvention ou des crédits a été facilitée», a affirmé Mohamed Saissi, chef de service de l’agrégation à l’Agence pour le développement agricole.





Lundi 24 Juillet 2023

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Mai 2024 - 12:00 La CTM se lance dans le Transport Maritime

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages