Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








De l'humour juif


Quelles "histoires juives" doivent être considérées comme relevant de l'humour juif ? A noter, ici, qu'il ne suffit pas qu'une histoire soit inventée par un Juif et se rapporte à d'autres Juifs pour appartenir à l'humour juif.



Par Mustapha Sehimi

Par Mustapha SEHIMI
Par Mustapha SEHIMI
de_l__humour_juif___par_mustapha_sehimi.mp3 A lire ou à écouter en podcast  (3.44 Mo)

Ah ! L’humour ! S'agissant de l'humour juif, les questions ne manquent point. Comment le définir ? Il est aisé, pour commencer, de relever ce qui n'en fait pas partie, même s'il s'agit d’histoires dans des ouvrages sur l’humour juif. Il y aussi autre chose : ce qu'on classe dans les "histoires juives", racontées par des non-juifs et souvent d'ailleurs à caractère antisémite - ce n'est évidemment pas de l'humour juif.

Ce qui frappe c'est l’autodérision : des juifs racontant précisément des histoires juives. Sauf à noter, ici, qu'il ne suffit pas qu'une histoire soit inventée par un Juif et se rapporte à d'autres Juifs pour appartenir à l'humour juif. C'est qu'en effet, il existe sur de nombreux livres sur l'humour juif, des histoires pouvant être racontées n'importe où dans le monde, à l'exception des noms de personnes et de lieux. Alors ? Quelles "histoires juives" doivent être considérées comme relevant de l'humour juif ? Une double réponse peut être avancée à cet égard. La première a trait à ce qui a été subi, à travers l'histoire et qui présente bien un caractère spécifique. Des persécutions et des massacres ont frappé bien des communautés depuis des siècles voire des millénaires. Mais l'humour juif est sans doute à nul autre pareil, face à de grands drames ; il va s'apparenter et même constituer une forme de résistance aux persécutions quotidiennes ou encore à la misère des ghettos.

« Rire pour ne pas pleurer »

L'on peut retenir qu'une histoire fait partie, sans aucun doute, de l'humour juif lorsqu'elle concerne donc des problèmes propres aux Juifs et qu'elle a été inventée par des Juifs. En poussant plus loin, il peut arriver ceci : que des histoires ne faisant pas partie de l'humour juif aient un certain regard juif porté sur le monde... Une grande partie des histoires de l'humour juif ont été créées en yiddish - une langue parlée par les Juifs d'Europe centrale et d'Europe orientale et qui a une saveur particulière. Les histoires sur le comportement envers l'argent se retrouvent dans le folklore antisémite comme dans l'humour juif - ce sont d'ailleurs généralement les mêmes. Elles doivent être contextualisées sinon elles perdent tout leur intérêt ou même devenir incompréhensibles. Elles doivent prendre en compte les pays, les époques aussi ; elles décrivent la vie des communautés juives. Leurs problèmes. Et leurs aspirations. Les histoires juives ? « Rire pour ne pas pleurer ». La meilleure définition de l’humour que je connaisse est celle du cinéaste français Chris Marker : "L‘humour, c'est la politesse du désespoir"…

P.S.

La vie dans les « maabarot » (les camps de transit) était dure et beaucoup de Marocains souhaitaient retourner dans leur pays d'origine. David Ben Gourion décida donc de visiter un camp incognito, pour se rendre compte de la situation réelle. Un Marocain qu'il interrogea le reconnut et, pour lui faire plaisir, lui assura que tout allait bien et qu'il ne manquait de rien. Il ajouta qu'il souhaitait seulement rencontrer Ben Gourion pour le remercier de l'avoir ramené au pays de ses ancêtres. Ravi, le Chef du gouvernement lui dit : « Je suis Ben Gourion. Dis-moi seulement ce que tu souhaites et je te l'accorderai. » « Un passeport pour retourner au Maroc », répondit aussitôt le Marocain.

Rédigé par Mustapha Sehimi sur https://quid.ma
 



Mardi 11 Janvier 2022

Chroniqueurs invités | Coup de cœur



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.