L'ODJ Média



Défaillance bancaire mondiale : crise de 2008 refait surface ?


le Jeudi 16 Mars 2023

Après la Silicon Valley Bank, le Crédit Suisse fait une chute astronomique en bourse, semant la peur d'une seconde crise mondiale.



Les banques en effet domino

On se croirait dans une pandémie financière, avec trois cas enregistrés aux Etas-Unis. La Silicon Valley Bank, suivie de Silvergate Bank et de Signature Bank.  
 
Classée 16ème banque aux Etats-Unis, la SVB fait faillite après que tous ses clients aient paniqué suite à une hausse du taux d'intérêt, et ont voulu simultanément, retirer la totalité de leurs dépôts. Jusqu'à la hausse brutale de taux d'intérêt, la SVB finançait principalement les start-ups. 

La SVB était très dépendante des taux d'intérêt appliqués par la Fed, banque centrale des Etats-Unis. Ayant investi dans des titres et obligations de l'Etat américain, qui étaient en dégringolade à mesure que la politique monétaire se faisait moins souple et que l'inflation grimpait, les clients de la SVB n'ont trouvé d'autres moyens que d'aller récupérer leurs fonds. 

Si les start-ups ont perdu une des sources principales de leur financement, le marché de la cryptomonnaie connait pire. Avec la fermeture pas d'une, mais deux banques des plus importants dans le secteur, Silvergate et Signature Bank.  

Comme pour la SVB, les autorités américaines interviennent pour fermer les portes de ces institutions financières, sans manquer de préciser aux clients de Signature Bank que " Tous les déposants de cette institution seront indemnisés. Comme pour la résolution de la Silicon Valley Bank, aucune perte ne sera supportée par le contribuable".

Cependant, les ravages ne se contentent pas du continent américain, et atterrissent en Suisse pour contaminer la 30ème banque du monde, Le Crédit Suisse. 

Numéro 2 du secteur bancaire helvétique, la banque Crédit Suisse est active dans une cinquantaine de pays dans le monde, cumule des activités de banque d'investissement, de banque privée, et de gestion d'actifs, en d'autres termes elle est spécialisée dans la gestion des investissements des personnes aisées. 

Ça se disperse un peu partout en Europe. On note une chute de 3,33% de l'indice boursier britannique FTSE, suivie du DAX allemand avec 2,57% et le CAC 40 français qui affiche 2,89%. 

En plus des cours des banques françaises Société Générale et BNP Paribas qui perdaient respectivement 11,52% et 9,45%.

2008 bis ?

Ces péripéties se révèlent inquiétantes, voire annonciatrices d'une seconde crise mondiale. 

En effet, certains experts scrutent un effet probable sur de plus grandes banques aux Etats-Unis, sauf qu'ils demeurent ignorants de toute éventuelle menace. 

Par ailleurs, la situation est différente de celle en 2008, explique l'économiste Marc Touati étant donné que la banque concernée, SVB ne touche que le secteur des nouvelles technologies, et que "la bourse réagit parce qu'elle comprend que c'est la fin de la bulle du numérique".

Il ajoute "mais il y a quand même une bonne nouvelle : nous ne sommes pas face à Lehman Brothers qui était la banque d'affaires du monde entier. Quasiment toutes les banques du monde y étaient liées".  

Sauf que la situation dérive de ces propos, et l'effet domino oeuvre en Europe. 

Le Maroc à l'abri

Le ciel marocain est clément, pour l'instant. La banque marocaine Attijari Wafa Bank s'accapare la première position à la bourse de Casablanca. 

Et malgré la situation économique global peu favorable, la CFG Bank prévoit une légère hausse de croissance, poussée par une meilleure campagne agricole, d'autant plus que le déficit budgétaire devrait continuer de se réduire à 4,6% du PIB. 

A l'international, le FTSE CSE Morocco 15, composé des 15 principales valeurs classées par capitalisation boursière, et le FTSE CSE Morocco All-Liquid, qui retrace la performance de toutes les valeurs liquides de la Bourse, ont pris 0,10% chacun, à respectivement 9650,82 points et 8779,43 points.

La situation boursière au Maroc n'enregistre aucune baisse drastique, ce qui laisse prétendre que le Maroc reste décollé de la situation accablante que connait le marché financier à l'international. 





Jeudi 16 Mars 2023

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Mai 2024 - 12:00 La CTM se lance dans le Transport Maritime

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages