Des idées et des actions : La mode inclusive, pourquoi pas au Maroc ?


« Changer les regards et réduire la stigmatisation » envers les personnes en situation d’handicap, commence tout doucement à investir le marché de la mode. Le fait d’écarter des personnes en situation d’handicap de ce secteur, faute à leurs physionomies et leurs apparences, pourrait constituer aussi une forme d’exclusion et de violences à leurs égards. La mode inclusive commence à percer, mais reste un grand défi.



des_idees_et_des_actions_la_mode_inclusive,_pourquoi_pas_au_maroc.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (3.16 Mo)

L’idée d’un défilé de mode, où des femmes en situation d’handicap peuvent être les mannequins, sans gène, sans regard pitoyable ou compatissant, avec leurs prothèses, est une autre manière de banaliser leurs maux et situations.

Les aléas de la vie tels que cancers ou accidents de la circulation ont handicapé pas mal de personnes qui se sont retrouvées, du jour au lendemain, sans jambe ou main, ou sans cheveux après une chimiothérapie. Ces changements, elles les ressentent de la part de la famille, des amis, de la société…alors qu’il est juste question d’une différence  au niveau d’une partie du corps, mais qui a beaucoup d’impact sur leurs vies.

Un petit emboitement de pas, la vue d’une prothèse ou d’une personne chauve qui défile changeraient-ils quelque chose dans un défilé de mode ?

L’une des bonnes initiatives qui devrait inspirer les organisateurs de défilés marocains, les stylistes et les modélistes au niveau national, c’est le défilé organisé récemment au Palais du Baron d’Erlanger de Sidi Bousaid, en Tunisie. De toutes belles femmes qui avaient subi des amputations, des brûlures, pelades ou chimiothérapies ont présenté le Fashion-show, sans ambages, prenant leur courage à deux mains, avec leurs prothèses et petits appareils leur permettant de tenir debout.

Depuis quelques années déjà, l’on assiste à des défilés de mode toutes tailles, pour femmes grandes, rondes, petites ou filiformes. Des fashion shows pour personnes obèses sont aussi organisés, prenant le qualificatif de défilés de mannequins XXL.

La mode change, les tailles  aussi !  La mode inclusive devient la nouvelle tendance.

D’autres temps, d’autres mœurs dit-on ! Il est temps d’accepter la différence. Les mesures standards drastiques exigées dans le mannequinat, le poids idéal, le bon modèle, l’âge 20-25 ans pour les filles existent toujours. Des mensurations idéales telles que : taille 172 cm-181 cm, 80 - 90 cm pour un tour de taille de 57 à 64 cm, tour de hanche de 85 à 93 cm, sont certes toujours exigées. Mais le marché de la mode a d’ores et déjà ses fans de la diversité des tailles et des mesures.

Il est à mentionner que la mode inclusive a son Manifeste en Suisse depuis 2020.  « Les signataires de ce manifeste s’adressent aux créateurs et aux créatrices, aux stylistes, aux designers, à l’industrie de la mode et aux médias afin que la diversité des tailles, des mesures, les prothèses et autres particularités anatomiques soient prises en compte, pour rendre à chaque personne dignité et beauté. Il prône un changement radical et durable du monde de la mode, afin que cette industrie, parmi les plus puissantes et polluantes au monde, trouve une nouvelle conscience éthique et engage sa responsabilité sociale ».






Jeudi 2 Décembre 2021

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2022 - 14:55 Qatar 2022 : Et si on parlait football..!

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.