Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Discours du Trône: un appel à la promotion de la condition de la femme (politologue)


Le discours que SM le Roi Mohammed VI a adressé, samedi soir à la Nation à l’occasion de la Fête du Trône, met l’accent sur la nécessité de promouvoir la condition de la femme, l’une des priorités du règne du Souverain, a affirmé Mustapha Sehimi, politologue et professeur universitaire.
Dans une déclaration à la MAP, M. Sehimi a indiqué que le Souverain a rappelé que la dynamique de développement est tributaire de la pleine participation de tous les Marocains, hommes et femmes.



Écouter le podcast en entier :


Par Mustapha Sehimi

Le politologue a passé en revue les étapes franchies sur la voie de la consolidation de la condition féminine au Maroc, dont la promulgation de la Moudawana(2004) et de la nouvelle Constitution de 2011 qui a consacré, dans son article 19, une égalité totale entre hommes et femmes, ajoutant que ce principe de parité accorde à la femme la pleine jouissance de ses droits légitimes.

Par ailleurs, a-t-il poursuivi, le Souverain a relevé que des insuffisances et des retards pesaient encore sur la réalisation de cet objectif.

Cela tient à une opérationnalisation encore incomplète d’institutions constitutionnelles ou encore à une application incorrecte du Code de la famille pour certaines raisons culturelles et sociologiques chez certaines catégories de fonctionnaires et d’hommes de justice, a précisé M. Sehimi.

S’agissant des répercussions de la crise liée à la pandémie de Covid-19, le Souverain s’est félicité de la résilience dont le Royaume a fait preuve face à cette conjoncture sans précédent, a ajouté M. Sehimi.

SM le Roi a en outre fait le point sur l’état d’avancement des différents projets du Chantier de la protection sociale, notant que six millions d’adhérents bénéficient désormais de l’AMO, a-t-il signalé.

L’élargissement de la couverture sanitaire obligatoire aux bénéficiaires du RAMED, la généralisation des allocations familiales entre 2023 et 2025 à sept millions d’enfants et l’opérationnalisation diligente du registre social unifié ont également été cités dans le discours royal, a fait remarquer M. Sehimi, assurant qu’il s’agit là d’autant de politiques publiques qui seront mises en œuvre malgré une conjoncture internationale incertaine.

Concernant les relations entre le Maroc et l’Algérie, le politologue a indiqué que SM le Roi a fait de nouveau référence à la politique de main tendue, après le discours prononcé par le Souverain à l’occasion de la Marche Verte du 6 novembre 2018.

Et d’ajouter que le Maroc est attaché à la paix et à la fraternité entre les deux pays et les deux peuples. “Le Royaume n’est ni producteur ni exportateur d’hostilité ou d’agressivité, bien au contraire, il est attaché à la concorde et à la coopération”, a-t-il souligné.
“Ses positions diplomatiques au Maghreb, dans le continent et ailleurs en sont une éclatante et crédible illustration”, a conclu M. Sehimi.

Rédigé par Mustapha Sehimi sur Map Express



Mercredi 3 Août 2022


Dans la même rubrique :
< >

Coup de cœur | Chroniqueurs invités



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.