L'ODJ Média



Face à la Chine, Biden lance un arsenal de sous-marins


le Mercredi 15 Mars 2023

Les trois phases du programme militaire dans le Pacifique ont été présentées par la Maison Blanche, qui incluent une commande importante de sous-marins américains par Canberra, ainsi que le développement d'un nouveau sous-marin de pointe impliquant une collaboration entre les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie.



Une coopération "sans précédent"

Joe Biden s'est associé aux dirigeants australien et britannique pour dévoiler un programme de sous-marins à propulsion nucléaire ambitieux, visant à faire face à la montée en puissance de la Chine dans la région du Pacifique.
"Nous nous mettons dans la meilleure position qui soit pour faire face ensemble aux défis d’aujourd’hui et de demain", a dit le président américain, depuis une base navale de San Diego. En compagnie d'Anthony Albanese et de Rishi Sunak, Joe Biden a exprimé que les États-Unis n'auraient pas pu avoir de "meilleurs amis" que l'Australie et le Royaume-Uni. Il a ainsi souligné l'importance de l'alliance trilatérale AUKUS, qui avait suscité la colère de la France lors de son annonce il y a dix-huit mois.

Jusqu’à cinq sous-marins

La première étape du programme consistera en une phase de familiarisation pour l'Australie, qui ne dispose ni de sous-marins à propulsion nucléaire, ni de technologie nucléaire civile ou militaire. Pour ce faire, des marins, des ingénieurs et des techniciens australiens seront formés aux côtés des équipages américains et britanniques, ainsi que dans les chantiers navals et les écoles spécialisées des États-Unis et du Royaume-Uni. L'objectif est de déployer quatre sous-marins américains de la classe "Virginia" et un sous-marin britannique de la classe "Astute" sur la base australienne de Perth (ouest) à partir de 2027, selon un principe de rotation.

La deuxième étape implique l'achat par l'Australie de trois sous-marins américains à propulsion nucléaire de la classe "Virginia", avec une option pour deux navires supplémentaires, sous réserve de l'approbation du Congrès américain. Les sous-marins devraient être livrés à partir de 2030.

Enfin, la troisième et la plus ambitieuse étape du programme implique une collaboration entre les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni pour la création d'une nouvelle génération de sous-marins d'attaque baptisée SSN-Aukus. Ces sous-marins seront propulsés par de l'énergie nucléaire et seront équipés d'armements conventionnels. Ce projet nécessitera un immense effort industriel dans les trois pays.


LODJ avec AFP






Mercredi 15 Mars 2023

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média