L'ODJ Média



Gaza : Une imminente offensive de Tsahal sur Rafah !


Rédigé par le Jeudi 8 Février 2024

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a déclaré mercredi 7 février avoir ordonné à l’armée de « préparer » une offensive sur Rafah,



Des ruines de bâtiments dans la bande de Gaza, vues depuis le sud d’Israël, le 7 février 2024. JACK GUEZ / AFP
Des ruines de bâtiments dans la bande de Gaza, vues depuis le sud d’Israël, le 7 février 2024. JACK GUEZ / AFP

 En pleines négociations sur une nouvelle trêve à Gaza, Netanyahu ordonne à l’armée de « préparer » une offensive sur Rafah Le premier ministre israélien ne veut pas « céder aux demandes » du mouvement islamiste palestinien, alors que le chef de la diplomatie américaine est en Israël pour discuter des conditions de la fin de la guerre. Il demande à l’armée d’attaquer la ville la plus au sud de la bande de Gaza. 


Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a déclaré mercredi 7 février avoir ordonné à l’armée de « préparer » une offensive sur Rafah, la ville la plus méridionale de la bande de Gaza, estimant que la victoire sur le Hamas était « une affaire de mois », lors d’un discours diffusé à la télévision israélienne.

Une offensive sur Rafah est redoutée depuis plusieurs jours alors que la ville, située au bord de la frontière avec l’Egypte, accueille aujourd’hui la majorité de la population du territoire palestinien, poussée vers le sud par les combats qui font rage depuis octobre.

Plus de 1,3 million de déplacés, soit cinq fois la population initiale de la ville, s’y entassent dans des conditions désespérées, selon l’ONU.

« Nos héroïques soldats combattent actuellement à Khan Younès, le principal bastion du Hamas. Nous avons donné l’ordre aux forces armées israéliennes de préparer une opération à Rafah ainsi que dans deux camps [de réfugiés], derniers bastions restants du Hamas », a déclaré le chef du gouvernement.

« La victoire est à portée de main. Cela ne se compte pas en années ou en décennies, c’est une affaire de mois », a-t-il ensuite assuré, quatre mois jour pour jour après l’attaque du Hamas en Israël, qui a déclenché la guerre.

Alors que le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, se trouve actuellement en Israël pour discuter d’un nouvel accord de trêve entre les deux parties, Benyamin Nétanyahou a également déclaré refuser de se plier aux demandes du mouvement islamiste palestinien, car cela ne ferait, selon lui, que « mener à un autre massacre ».

« La poursuite de la pression militaire est une condition essentielle pour la libération des otages. Céder aux demandes délirantes du Hamas (…) non seulement n’amènera pas la libération des otages, mais entraînera un autre massacre, et un désastre pour l’Etat d’Israël qu’aucun de ses citoyens n’est préparé à accepter », a-t-il dit.

Ces déclarations surviennent alors que les Etats-Unis, le Qatar et l’Egypte multiplient les efforts pour pousser les belligérants à déposer les armes afin de permettre la libération d’otages israéliens et de prisonniers palestiniens ainsi que l’acheminement d’une aide humanitaire plus importante dans le territoire palestinien assiégé.
 

« De la place pour un accord », selon Antony Blinken qui supervise les opérations militaires tout en distillant de la poudre aux yeux !

A Tel-Aviv, M. Blinken a répondu aux propos du premier ministre israélien, qu’il estime très durs. « Il y a des choses clairement inacceptables dans la réponse du Hamas », mais « nous pensons que cela ouvre une place pour qu’un accord soit trouvé et nous y travaillerons sans relâche », a déclaré le secrétaire d’Etat.

« Israël a l’obligation de faire tout ce qui est en son possible pour assurer que les civils soient protégés et obtiennent l’assistance dont ils ont besoin dans la conduite du conflit », a-t-il ajouté. « Toute campagne militaire entreprise par Israël doit d’abord et avant tout » protéger les civils, a-t-il insisté, en relevant qu’il y avait « des moyens de faire cela ».

Quatre mois après les attaques du 7 octobre, et environ trente mille morts dans la bande de Gaza, les incessants allers -retour du secrétaire d'état américain n'ont certainement pas pour objectif d'obtenir un cessez-le-feu mais de s'assurer que l'armée israélienne avance sur le terrain et pourra raser complètement l'enclave palestinienne, tout en déportant le plus grand nombre de Gazaouis dont la majorité sont en train de mourir de faim.

Quant à massacrer le Hamas et sauver les otages , il est évident que l'échec est total pour Tel-Aviv et ses soutiens occidentaux.Pour le moment, il est évident et flagrant que les Israéliens font exactement le contraire de ce que déclarent Joe Biden et Antony Blinken.

La diplomatie est une comédie où le but est de savoir qui est le plus habile dans l'art du mensonge !  Alors , maintenant messieurs les criminels de guerre quelle est la suite du programme macabre planifié pour la Bande de Gaza !? » 

 Avec AFP





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Jeudi 8 Février 2024

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.







Recherche






















Le bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail Web   , Application Mobile   , Magazine connecté   , e-Kiosque PDF  , Régies Arrissala
Menu collant à droite de la page