Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









"Grain de sable" : Vernissage de l'exposition à la Villa des arts de Casablanca


Cette exposition donne à voir les œuvres d’artistes qui s’inspirent de la beauté des paysages de la région du sud du Royaume.



Un univers magique

Le vernissage de l’exposition collective "Grain de sable", qui met en avant les œuvres d’artistes issus de la région du sud du Maroc, a eu lieu, jeudi soir à la Villa des arts de Casablanca.

Organisée à l'initiative de la Fondation Al Mada, cette exposition, qui se poursuivra jusqu’au 30 juin, célèbre plusieurs expressions artistiques dont la peinture, la sculpture, la photographie et l'installation artistique.

Elle donne à voir les œuvres d’artistes talentueux qui s’inspirent dans leurs créations de la beauté des paysages de la région du sud du Royaume, transportant le public dans un univers magique tout en couleurs, en formes et en motifs.

A travers les 14 artistes qui y prennent part à savoir Ahmed Bibaoune, Aymane Errachidi, Farida Bouâchraoui, Hassan Abarou, Ismail Oulhaj-Alla, Karim Barka, Kamal Saki, El Imam Djimi, Mohamed El Mourid, Omar Ennaciri, Said Aoubraim,Tarek Rahel et Said Rais, ainsi que "le ténor de la création contemporaine", Mohamed Arejdal, cette exposition met en exergue le lien intergénérationnel entre ces créateurs qui, malgré l’absence d’une école d’art dans la région du sud, ont su marquer de leur empreinte la scène artistique.

Valoriser l’art rupestre marocain

Ces artistes et principalement la jeune génération se distinguent par leur approche contemporaine "très avant-gardiste" de laquelle émane une sensibilité de très haut niveau et un grand talent.

Lors de ce vernissage, El Imam Djimi, professeur d’éducation plastique et artiste plasticien, a précisé qu’à travers sa participation à cette exposition collective, il veut faire découvrir au public ses œuvres inspirées de l’art rupestre.

Il a relevé que son travail artistique s’inscrit dans une démarche de sensibilisation à l’importance du patrimoine rupestre national et à la nécessité de le préserver de la destruction et du pillage.

Utilisant des techniques picturales contemporaines dans ses œuvres, cet artiste originaire d’Agadir lance un appel à travers ces créations à la nécessité de valoriser l’art rupestre marocain et à sauvegarder ce riche patrimoine.

Inspiration de la nature

De son côté, Hassan Abarou, un artiste qui enseigne les arts plastiques depuis 2003 et qui a participé à plusieurs expositions nationales et internationales, dit puiser son inspiration dans tous les éléments de la nature, travaillant avec des matières comme la boue, la chaux, le charbon ou encore le bois, pour mettre en avant la relation entre la terre et l’être humain.
"Je travaille aussi sur les notions de l’espace et de la lumière pour donner une force à mes œuvres", a-t-il souligné, qualifiant son style pictural de "minimaliste et symbolique".

Hassan Abarou ajoute qu’il veille à mettre en exergue dans ses œuvres les atouts naturels du Maroc et de la région du sud entre montagne, océan et désert, ainsi que la richesse de la culture marocaine.

Karim Barka, jeune artiste qui vit et travaille à Mirleft, veut quant à lui permettre au public de découvrir son travail artistique qui s’inspire essentiellement de la mer et de la culture propre à la communauté locale des pêcheurs.

Avec une impression visuelle progressive et poétique, cet artiste propose une immersion dans les petits villages de la côté sud du Maroc où il a grandi et développé sa personnalité artistique.

L'odj avec SNRTnews 
Vendredi 22 Avril 2022


Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.