Menu

HFF Médicaments hors - concurrence et vaccin anti- corruption !


Tel un volcan trop longtemps en inactivité , le Conseil de la Concurrence est finalement entré en irruption en lâchant une véritable bombe avec un rapport accablant sur le marché des médicaments .



HFF Médicaments hors - concurrence et vaccin anti- corruption !
 
D' habitude , le Conseil de la Concurrence brille par son silence ou bien alors ne communique pas bien ou pas assez : c'est du moins ce qui lui est très souvent reproché  ! 
 
Quel usage et quelle suite seront réservés à ce rapport !? 
 
S'il s'agit d'un coup d'épée dans le vent pour marquer les esprits , on ne voit franchement pas l'utilité de ce genre de sorties car l'opinion publique se demande souvent pourquoi les rapports de la Cour des Comptes restent sans suite , par exemple , avec encore moins de poursuites judiciaires ?
Tout dépend de l'usage politique qui sera réservé à ce rapport et des décisions qui devraient être prises par qui de droit ! 
Pondre des rapports fracassants juste pour la forme , c'est juste couper l'herbe sous les pieds de ceux qui seraient tentés de trop critiquer !


Va-t-on courber l'échine face aux enjeux financiers et aux lobbies d'argent et , une nouvelle fois,  sacrifier l'intérêt général  , une notion vague qui n'est même pas inscrite dans la Constitution !?
 
Un minimum de cohésion est exigée pour la politique de l'Etat car il doit y avoir une finalité dans toute action publique et de préférence avec des objectifs clairs et précis . 
 
Les constatations de ce rapport ne sont absolument pas surprenantes outre mesure , pas plus que cela dans tous les cas. 
Le marché du médicament étant un marché comme un autre en principe ,  même si ce n'est pas pas le cas , et le ministère de la Santé dominé , comme tant d'autres départements , par des lobbies économiques et financiers , jusqu'à quand la Santé des marocains sera -t-elle prise en otage par des pratiques mercantilistes sans foi ni loi entre les Cliniques privées , les Laboratoires , certains médecins du privé trop intéressés par l'argent sans parler des Assurances qui n'assurent finalement et en général que leurs intérêts au mépris des malades qui doivent subir un traitement lourd et trop coûteux  ! 
 
" Un marché où les règles de la concurrence saine ne sont pas respectées, et où 17 laboratoires font la pluie et le beau temps en monopolisant le marché. Des conflits d’intérêts et des ententes sur les prix sont monnaie courante. Et c’est le citoyen qui en paie le prix, et au prix fort puisque les laboratoires fixent des prix beaucoup plus élevés que ce qu’il se fait sous d’autres cieux, sans prise en compte du faible pouvoir d’achat du Marocain !" , souligne ce rapport .
 
Tôt ou tard , il faudra qu'on arrête de se moquer des marocains et qu'on insulte leur intelligence , car si certains monopolisent ce marché , il n'y a aucun mal à nous dire de qui il s'agit .
 
Quel est le rôle du ministère de la Santé et accessoirement celui de l'Agence Nationale de l'Assurance maladie (ANAM ) !? 
 
Ou bien quel rôle veut-on bien leur faire jouer !?
 
La marchandisation de la santé des marocains a depuis longtemps franchi la limite de l'indécence et de l'humainement supportable et admissible par la morale pour une société qui ambitionne d'être autre chose qu'une jungle et un terrain de jeu pour prédateurs économiques et vautours en tous genres,! 
 
Un vaccin anti- corruption pour le Ministère de la Santé .!
 
 Pendant ce temps , la direction du médicament et de la pharmacie, relevant du ministère de la Santé, fait l’objet ces jours-ci d’une opération de licenciements inédite . Le ministre Khalid Aït Taleb aurait ainsi remercié, le mercredi 17 février 2021, le directeur du département Pharmacie après 7 ans de service, ainsi que la responsable des autorisations (25 ans d’ancienneté). Une vague de remerciements est en cours et concerne d’autres responsables impliqués dans des affaires de corruption.
 
Quel jeu est en train de jouer le ministre de la Santé !? 
D'un côté , il a refusé de rendre des comptes devant les représentants de la Nation , de l'autre il remercie des responsables qui normalement devraient faire l'objet d'investigations judiciaires. 
Et en agissant de la sorte , il donne cette impression de protéger certaines parties .
 
Au moment où Sa Majesté a pris la décision de généraliser la couverture médicale et sociale , il est légitime et opportun d'espérer que le rapport du Conseil de la Concurrence ne restera pas sans suite car il est urgent , pour des raisons d'équité sociale et de crédibilité politique qu'un grand coup de bâton ou de balai vienne secouer la fourmilière . 
Autant il est incontournable de favoriser la compétitivité de l'industrie pharmaceutique nationale , autant il est indispensable que toutes les conditions soient réunies pour faire réussir le projet de généralisation de la couverture médicale .
 
Déjà , en temps normal la gouvernance par défaut de ce département suscite énormément d'interrogations et n'oublions pas que le Hirak du Rif est parti d'une simple revendication suite à un hôpital inauguré par SM le Roi mais où le ministère avait apparemment oublié d'affecter des médecins et négligé de doter en logistique le pavillon des cancéreux ! 
 
Et depuis le début de la pandémie , la gestion de ce ministère est pointée du doigt et est devenue  l'objet des critiques les plus acerbes et des accusations les plus graves en rapport avec les dysfonctionnements dont est malade ce département .
 
En attendant , d'ici à ce que le vaccin contre la corruption chez le ministère de la Santé soit disponible on vous tiendra au courant !
 
 
Hafid Fassi Fihri






Rédigé par le Lundi 22 Février 2021
Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Mai 2021 - 19:05 Covid-19 : Me revoilà encore perdu !

Lundi 10 Mai 2021 - 09:10 La ‘Covidia dell’arte’



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site