Menu

HFF. Mes jeux olympiques


Hormis Soufiane Bekkali , champion olympique sur 3000 m steeple , zéro pointé sur toute la ligne .



HFF. Mes jeux olympiques
L'hirondelle qui fait le printemps .
 
L'important c'est de participer paraît - il , mais encore faut-il participer ..
Une délégation de 210 personnes , dont 48 sportifs seulement , pour un budget de 93 milliards de centimes ..
Le bilan, bien entendu , est désespérément ridicule et médiocre , avec une scandaleuse soixante- troisième place au classement . 
On laissera à la presse spécialisée soit disant  de faire le bilan  et aux experts qui y sévissent le soin de faire les analyses nécessaires , ainsi qu'aux élus de la Nation  le devoir de demander des comptes au ministère des Sports ( du moins dans sa mouture actuelle ) et au Comité national olympique marocain !
Certes , la planète est en proie à une pandémie depuis deux années, mais il serait de très mauvaise foi de chercher des circonstances atténuantes puisque les champions du monde entier ont dû composer avec cette conjoncture exceptionnelle et ne comptez surtout pas sur nous pour trouver des excuses à nos représentants..
 
Faillite des sports collectifs 
 
Pour le sport national , l'histoire des Jeux Olympiques est un éternel recommencement puisqu'à chaque édition c'est toujours et encore la même chanson.
 
Il est utile de rappeler que les participations du Maroc aux jeux olympiques n'ont jamais atteint les sommets et que seuls les exploits des Hicham ElGuerrouj , Nawal , Boutayeb , Said Aouita et Abdeslam Radi , permettaient à notre pays de briller à travers l'arbre qui cache la forêt des gros déboires de la gestion de la chose sportive .
La faillite des sports collectifs est flagrante et durable ainsi que des autres sports individuels qui n'ont jamais la moindre chance de se qualifier 
Le  Basketball marocain avait participé en 1968 et puis plus rien , lorsque le football participe de temps à autres mais sans plus!
Le débat, lorsqu'il aura lieu , finira bien par fatalement poser la sempiternelle question : l'Etat doit-il prendre en charge toute la pratique sportive dans notre pays !? 
Et sinon , quelles solutions et quelles alternatives pour rendre notre sport plus compétitif à l'international ..
Lorsqu'on regarde l'équipe de France , elle a été championne olympique en Handball masculin et féminin , en Volleyball masculin , et en Basket-ball , les hommes ont été battus de justesse par les USA alors que les femmes ont eu la médaille de bronze : des résultats qui ne sont pas le fruit du hasard mais bien le cheminement d'efforts de longue haleine.
 
Dans le monde entier , l'expérience a démontré que le meilleur moyen de tirer le sport d'élite vers le haut c'est de promouvoir la pratique sportive auprès du plus grand nombre de jeunes afin d'élargir la base .
Donc , outre la qualité de la formation , lorsque qualité et formation il y a , cela exige la création de centres de formation régionaux  et d' académies sports- études là où le besoin se fait sentir démographiquement ..
Cela suppose , par conséquent , de former des formateurs et des cadres très qualifiés ..
Malheureusement , la grande majorité des lauréats de l'institut Moulay Rachid se distinguent par des appels de détresse puisqu'ils se retrouvent aussitôt condamnés au chômage.

Savez- vous que chez nos voisins espagnols chaque année les universités et autres Instituts offrent près de cent vingt mille lauréats spécialisés aussitôt recrutés ?
 
Chez nous , on nous assure que le pays a besoin de dizaines de milliers d' enseignants , de médecins et d'ingénieurs , mais cependant on ne fait rien pour les former et encore moins pour les recruter ..
Il n'en demeure pas moins que le sport peut devenir un vecteur de dynamique de développement que l'on pourrait décliner et promouvoir dans chaque région à condition que la volonté politique et les moyens adaptés et adéquats soient mobilisés et réunis. 
Une donnée que le NMD devrait absolument prendre en considération.
 
Cette trente deuxième édition des JO nous aura servi comme d'habitude une bonne dose de chauvinisme et de nationalisme exacerbé que les politiques exploitent sans vergogne , le tout emballé dans cette morale d' olympisme qui n'intéresse plus grand monde mais avec laquelle on persiste à nous faire la leçon.
 
L'important c'est de participer paraît - il , mais encore faut-il avoir le niveau pour se qualifier et participer à la grande messe olympique.
Rendez-vous à Paris en 2024,  Inchaallah !
 





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Lundi 9 Août 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Septembre 2021 - 12:16 2 médailles d’or pour l'UM5 au Salon IWA 2021





Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html






L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site