Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









Inde : un couple poursuit son fils en justice pour ne pas avoir eu d'enfant


Le couple dit avoir épuisé ses économies pour son fils. Ils veulent impérativement un petit-enfant.



Poursuite pour "harcèlement moral"

Un couple indien de la ville Haridwar poursuit en justice son fils et à sa belle-fille pour ne pas leur avoir donné de petit-enfant en six ans de mariage, invoquant un motif de "harcèlement moral".

Sanjeev et Sadhana Prasad, âgé de 61 et 57 ans, exige que leur fils et leur belle-fille produisent un petit-enfant d'ici un an ou leur versent l'équivalent de près de 650 000 dollars.

Ce montant a été calculé sur la base de ce qu'ils affirment avoir dépensé pour l'éducation et la formation de leur fils, y compris sa formation de pilote, ainsi que pour le mariage et la lune de miel du couple.

"Ils ne pensent pas du tout à nous"

M. Prasad a déclaré qu'il avait dépensé toutes ses économies pour son fils, l'envoyant aux États-Unis en 2006 pour une formation de pilote au coût de 65 000 dollars.

Il est rentré en Inde en 2007, mais a perdu son emploi et sa famille a dû le soutenir financièrement pendant plus de deux ans, rapporte le Times of India.

Shrey Sagar, 35 ans, a fini par trouver un emploi de pilote. Ses parents disent avoir organisé son mariage avec Shubhangi Sinha, aujourd'hui âgée de 31 ans, en 2016, dans l'espoir d'avoir un "petit-enfant avec lequel jouer" pendant leur retraite.

En ce qui concerne le mariage, les parents disent avoir payé une réception de mariage dans un hôtel cinq étoiles, une voiture de luxe d'une valeur de 80 000 dollars et une lune de miel à l'étranger.
"Mon fils et ma belle-fille ne pensent pas du tout à nous. Nous avons fait de lui un pilote avec beaucoup d'enthousiasme et de bonheur et avons dépensé les économies de toute une vie pour lui, en pensant qu'il nous donnera le bonheur d'être grands-parents un jour", a déclaré le père.

L’affaire approuvée par le tribunal

Le père ému a déclaré qu'il était difficile pour lui et sa femme de même voir les enfants à cause de leur peine de vouloir des petits-enfants.
"Quand les enfants jouent et passent devant notre maison, cela nous brise le cœur", a-t-il dit.
"Ma femme aime aussi beaucoup les enfants. Mais c'est comme on dit, nous n'obtenons pas les choses que nous aimons le plus", a-t-il ajouté.

L'affaire a été approuvée par un tribunal local de Haridwar et doit être entendue la semaine prochaine.

L'odj avec 7sur7
Vendredi 13 Mai 2022


Astuce & Insolite | Brèves Lifestyle



Magazine créé avec Madmagz.






Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html



Émission BUZZ'UP
Sur cette Web TV, on débat un peu plus












Partager ce site