Menu

Interview parodie d'un fictif président africain à Vieille Afrique

Toute ressemblance avec un pays ou un personnage vivant ou ayant existé n’est que fortuite




JVA (journaliste de Vieille Afrique) : Monsieur le président que pouvez-vous nous dire sur la dévaluation de votre monnaie ?

P (président) : Nous sommes le pays le plus richissime d’Afrique, et du monde arabe. Et nous tenons à notre indépendance monétaire vis-à-vis des autres monnaies. Depuis que j’ai été le mieux élu, j’ai dévalué la monnaie par stratégie. Mais dans la nouvelle gouvernance, notre monnaie sera stable, forte, et « résiliente » (j’ai emprunté le mot à Macron).  Quoiqu’on dise, c’est la monnaie la plus tenace de tout le monde arabe et d’Afrique. Elle résiste aux kiosques. Et croyez-moi ce n’est pas facile, la Issaba et la main étrangère sont tapis derrière chaque kiosque de chaque ville, pour nuire à notre pays. Pire encore l’ennemi classique, ne cesse de planter des arbres dans le désert, pour nous nuire, alors que l’on sait que « derrière chaque arbre il y a un arabe qui se cache ».

JVA : On dit que le chômage augmente dans votre pays ?

P : Je suis heureux que vous me posiez cette question sur le chômage. Nous avons un plan infaillible, pour absorber tout le chômage des jeunes. Nous sommes en train de préparer une guerre, qui va permettre d’enrôler tous les chômeurs de moins de 70 ans, et leur donner des armes. Les armes c’est ce que nous avons en abondance, « 3li7 ou fi7 ». d’ailleurs nous en récupérons chaque jour dans le maquis d’Abou Dahdah qui a « 2000 abonnés sur Télégram depuis 1994 ». Il faut bien que ces armes servent à quelque chose, avant de rouiller. Nous avons 44 v.., non 440 généraux très qualifiés - presque tous libérés - pour apprendre aux conscris comment piller l’ennemi sans laisser trainer leurs sandales comme pièce à conviction.

JVA : On nous dit qu’actuellement l’armée connait des problèmes militaires ?

P : Notre peuple aspire à la sécurité, c’est la première des libertés. Notre armée est populaire, c’est la clef de voûte du pays, oui mon Général. Khawa-khawa, c’est fondamental. Pour rehausser le prestige de l’armée, quand il y a eu la vaccination anti Covid-19, j’ai demandé à nos généraux, et leur progéniture, de faire les cobayes. Voyez la confiance que je leur témoigne.  D’ailleurs nous avons une armée forte, inviolable, parce qu’elle n’enrôle pas de femmes, et disposée à résister à toute agression sioniste, suivez mon regard, à condition que ce soit par Polisario interposé. De plus notre armée ne fait pas de la politique elle fait de la cyberfolistique. C’est nouveau. Mais je ne peux pas vous expliquer ce que c’est, sinon l’ennemi va préparer une contre-Khouta au Burkina Fasso et partout ailleurs où il se trouve.

JVA : L’Université connait des troubles ?

P : Et bien écoutez la rentrée universitaire s’est très bien déroulée le 16 février à Khikrata, j’ai demandé qu’il y ait de plus en plus de policiers pour effectuer, dans les meilleures conditions possibles, le ramassage universitaire, en Frac. Après un examen de passage à tabac, les étudiants et étudiantes ont été conduits à la gare de triage de Antar. Les jeunes de nos jours ont besoin d’être désintoxiqués de la propagande et des fake news qui leur arrivent par la main étrangère. Nos frontières ont beau être fermées, c’est un vrai gruyère en matière de cannabis, de puces téléphoniques, de tests Covid-19, et même de vaccins. Mais nous n’allons pas nous laisser faire par cette organisation souterraine du Mossad. Nous on ne se couche pas devant les étudiants en Médecine qui refusent la concurrence.

JVA : On parle de torture et de viol des jeunes prisonniers ?

P : Ben quoi vous voulez qu’on viole les vieux, ce serait dégoutant, surtout si le vieux a un cancer de la prostate Non, nous on s’arrange pour que les vieux perdent leurs dents, comme cela ils ne pourront plus mordre les matons, quand ils ont faim de viande. A vrai dire, la torture n’est pas une pratique très répandue chez nous, la plupart du temps les prisonniers ressortent chez eux dans un état à peu près correct, on leur interdit seulement de jouer aux « khabarjis » avec les médias étrangers. Mais à l’Ouest c’est autre chose, et on paie les ONG internationaux pour les dénoncer, c’est notre devoir vis-à-vis du peuple frère !

JVA : On dit que vous êtes comme les 2 premiers frères ennemis, Abel et Caen, avec le pays voisin.

P : Avant d’aller au fond des choses, il faudrait savoir que Cain a bâti la capitale, et c’est le premier homme à créer la civilisation. Mais votre question est saugrenue, nous n’avons aucun problème avec les descendants du sioniste Abel. Ils sont choqués par un parlementaire télévisé, alors qu’ils associent mon nom à un organe de bas étage, c’est scandaleux ! Ils sont la décadence du capitalisme, de la politique d’endettement, laborieux comme des esclaves. Eux c’est le passé. Nous, nous sommes le présent actuel, nous n’exploitons pas l’homme, nous avons le pétrole et le gaz à exploiter. Nous sommes une république, la plus démocratique, et la plus populaire du monde arabe et d’Afrique, qu’on le veuille ou non. Nous ne faisons des bous-bous qu’aux généraux. Nous sommes riches sans travailler, ils sont pauvres en travaillant comme des fourmis. Ils dépensent l’argent de leur peuple dans des futilités, comme les ports, le TGV, les stations solaires, les voitures …, les bananes, les sardines, la semoule …. Ils n’ont pas le droit de pomper toute l’énergie solaire qui arrose la région. Rendez-vous compte qu’il a neigé dans notre désert tellement ils nous ont refroidis ! Et je ne parle pas de la pluie qu’ils captent avant nous !

JVA : Qu’avez-vous rapporté d’Allemagne ?

P : D’abord j’ai voulu donner ma jambe à la science, après avoir reçu une balle dans le pied, mais la science a refusé. Un jour l’Algérie réclamera mon pied comme une relique. Au prix que ça m’a couté de me soigner là-bas, 48 millions de $ par jour, on m’a offert une ligne directe avec Angela, si elle a su gérer l’Allemagne pendant toutes ces années, elle saura me conseiller pour provoquer une 3ème guerre mondiale. Le rideau de fer c’est fini, rendez-vous compte que Poutine vole le poisson du peuple Sahraoui.  C’est profondément anti-cordiale vis-à-vis de nous. Et Xi Jinping qui veut partager la technologie avec le voisin, alors qu’il gagne des milliards avec nous. C’est ingrat !

JVA : et la France ?

P : Macron, je ne lui réponds pas, même s’il m’a traité de courageux. Il faut d’abord que la France s’excuse de nous avoir fait en hexagone à son image, elle pouvait au moins rajouter une virgule vers l’atlantique. Maintenant il faut qu’elle nous rende la Tour Eiffel.

JVA : On dit que la population se prépare à sortir le 22 février avec des slogans contre votre système ?

P : Pas du tout c’est pour fêter le Hirak Moubarak, l’union du peuple avec son armée, qui, au sommet de l’état, le protège des dangers et menaces qui pèsent sur nos frontières, surtout celles de l’Ouest avec l’arrivée des sionistes. Mais on ne va pas attendre qu’ils vaccinent 30 millions de personnes, on va attaquer avant, au moins pour prendre les vaccins. Une guerre préventive, ces martiens sont capables de nous envoyer le variant sud-africain par drone, comme ils ont incendié nos forêts par drones sionistes, et soufflé le sable du Sahara sur la France, avec leurs éoliennes. On va pas les laisser nous encercler en se mêlant de tous les pays que nous contrôlons : la Libye, le Mali, la Mauritanie, et maintenant le Sahel
La rédaction qui s'amuse d'une histoire qui ne fait pas rire 
 

*Avertissement : Une parodie  est une forme d'humour qui utilise le cadre, les personnages, le style et le fonctionnement d'une œuvre ou d'une institution pour s'en moquer. Elle se fonde entre autres sur l'inversion et l'exagération des caractéristiques appartenant au sujet parodié






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 1 Mars 2021 - 08:23 Le visiteur de minuit !!




Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté