Menu

L'ODJ MaG Décembre 2020




2021 : Debout les Marocains

2020 fut une année que l’on préférerait oublier. Un mauvais souvenir qu’on aura, toutefois, de la peine à enterrer. Sauf que, Covid ou pas, la vie continue, il faut aller de l’avant.

La crise sanitaire conséquente à la pandémie du Covid19, que l’on espère exorciser par la vaccination généralisée, a toutefois été un stress test qui a révélé forces et faiblesses. Autant de leçons qu’il serait stupide de négliger. Mieux se connaître soi-même éclaire les choix à prendre.

Reconnaître d’abord l’évidence, le monde ne redeviendra plus comme avant. Même après la disparition du Covid19, ce qui va bien finir par arriver, l’humanité n’en étant pas à sa première pandémie.

Des chaînes d’approvisionnement ont été rompues, des modes de consommation ont changé, des flux monétaires déversés à flot sont absorbés dans un trou noir financier, reflet d’une rupture quasi-totale avec l’économie physique. Toute bulle est destinée à exploser.
La querelle sur les résultats des dernières élections présidentielles américaines ne sera pas, non plus, sans conséquences. C’est la foi en la démocratie et sa promotion dans le monde qui en ont été ébranlée.

Le spectacle qu’offre l’Union européenne en cette fin d’année 2020 n’est guère meilleur. L’accord post-Brexit conclu avec le Royaume Uni ne saurait cacher le désaveu d’une partie grandissante de l’opinion publique européenne envers Bruxelles.

Les Marocains, à l’instar des autres peuples, ont à relancer leur économie dévastée par les restrictions sanitaires, à redresser leurs finances mises à mal par la crise. Bref, se remettre à vivre, dans un monde plus digitalisé. Se positionner au mieux, également, pour la reconfiguration géoéconomique mondiale déjà entamée.

Pourquoi faut-il garder espoir ? Parce qu’en tout en affrontant des difficultés de toutes sortes, le Maroc a quand même réussi à obtenir la reconnaissance de son intégrité territoriale par la première puissance mondiale.  La reprise de ses relations avec Israël lui offre de nouvelles opportunités.

Les Marocains ont de bonnes raisons de croire en eux-mêmes en cette année 2021. Alors debout et en avant !

Ahmed Naji
Directeur de la publication

 

Magazine créé avec Madmagz.




La rédaction


Rédigé par La rédaction le Vendredi 1 Janvier 2021

Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté