Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








L'histoire du Sellou vendu à plus 47 000 dirhams le kilogramme


Il y'a quelques jours à Marrakech, un kilogramme de Sellou, appelé aussi sfouf ou slilou selon les régions du Maroc, a été vendu à 47 700 dirhams.



Le président de la Fondation Ataa, Jalal Aaouita a lancé un pari après avoir rencontré une bénéficiaire des cartes prépayées distribuées par la fondation. Ces cartes bancaires, rechargées à hauteur de 700 dirhams, ont été délivrées à des familles en situation de précarité, pour leur permettre d’acheter elles-mêmes leurs denrées alimentaires, selon leur propre choix, où et quand ils le souhaitent.
 

Jalal Aaouita a partagé l'histoire de cette famille, dont le mari est atteint du cancer, dans une story Instagram. Il a expliqué que c’est leur fils de 17 ans qui travaille pour subvenir aux besoins de la famille. Il a cédé, ensuite, la parole à Aziza pour parler de la composition de son Sellou qu'elle espère vendre.
 

Des enchères sur le compte de Jalal Aaouita ont commencé, à partir de 200 dirhams. En 10 minutes, le prix grimpe à 2 000 dirhams, selon les story partagées sur Instagram, et continuera à augmenter tout au long de la journée. 24h après le lancement de ces enchères, le prix du kilogramme du Sellou préparé par Aziza a atteint 47 700 dirhams, devenant la plus chère douceur ramadanesque vendue au Maroc.
 




Mercredi 21 Avril 2021

Rokia Dhibat
Jeune journaliste, lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 6 Août 2022 - 02:53 Qui sommes nous

Lundi 1 Août 2022 - 07:01 Un mot d'amitié

Coup de cœur | Chroniqueurs invités



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.