Menu

L'industrialisation et la diversification durables de l'Afrique à l'ère numérique


La Commission économique pour l'Afrique (CEA) organise, du 17 au 23 mars 2021, la cinquante-quatrième session de la Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique.



Placée sous le thème «L'industrialisation et la diversification durables de l'Afrique à l'ère numérique dans le contexte du Covid-19 », cette édition focalise sur l’industrialisation, atout majeur pour la création d’emplois, surtout pour les jeunes.

L’entrée en vigueur de la ZLECAf a marqué un tournant décisif dans le cadre de l’industrialisation du continent; avec comme catalyseur, le commerce électronique.

L’un des principaux éléments du thème de cette année est la reconnaissance de la nécessité, pour les pays africains, de parvenir à une croissance économique rapide sans exacerber l’environnement. Il appelle aussi à un alignement des stratégies de développement sur les mesures d'atténuation du changement climatique, reconnaissant que l'industrialisation, tout en étant un moteur efficace de croissance pour de nombreux pays développés, a coûté cher au climat mondial.

La pandémie COVID-19 a gravement affecté l'économie africaine, la poussant à la contraction, pour la première fois depuis plus de 20 ans, d'environ 2 à 5,4% du produit intérieur brut (PIB) en 2020.  Elle a en outre mis en exergue la nécessité d'accélérer la numérisation de l'Afrique.

La réunion sera l'occasion pour les ministres africains de concerter sur la manière dont les pays peuvent tirer parti des innovations technologiques à même de favoriser une croissance économique plus forte et promouvoir la durabilité et l'inclusion.









Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté