Menu
lodj lodj
lodj
Twitter
YouTube
Digital Radio
Digital TV
LinkedIn
Facebook



L'intrigante affaire AstraZeneca ..


Que cache la Campagne d'acharnement sur AstraZeneca orchestrée avec l'aide de médias complaisants , manipulés voire franchement et carrément corrompus !?
Après une lutte acharnée et sans merci pour les brevets , et une concurrence monstre pour les contrats , la guerre commerciale entre les laboratoires ne fait peut -être que commencer.



L'intrigante affaire AstraZeneca ..
 
Principe de précaution tous azimuts ,  mais après coup ! 
 
Un vent de panique s'est emparé des pays européens après des décès survenus chez des patients et des soignants ayant pris une dose du vaccin d'Astrazeneca en Norvège et au Danemark .

Ce lundi 15 mars, trois pays européens décidaient de suspendre l’utilisation du vaccin AstraZeneca. Le gouvernement allemand a expliqué que la suspension concerne l’apparition des caillots sanguins dangereux suite à l’utilisation du vaccin en question. La France et l’Italie ont pris la même décision.
 
Le ministère de la Santé allemand a décidé de suspendre à “titre de précaution” suite aux conseils du régulateur national allemand des vaccins.

Le président français Emmanuel Macron  annonçait pour sa part , ce lundi 15 mars, que “la France va suspendre l’utilisation du vaccin d’Astrazeneca contre le Covid-19 à titre préventif, jusqu’à un avis européen mercredi”. L’Italie a de même suspendu après avoir constaté des effets secondaires chez des patients vaccinés, notamment l’apparition de caillots sanguins.
 
A la veille d'une réunion d'urgence prévue jeudi auprès de l'agence européenne du médicament , ce sont une dizaine de pays qui ont suspendu l'utilisation du vaccin d'Astrazeneca. 
 
On peut comprendre qu'un vaccin qui n'a pas été testé suffisamment puisse poser des problèmes puisque la procédure de fabrication  et le protocole se sont  faits  dans l'urgence  , mais s'alarmer après une trentaine de cas de thrombose en Norvège et un millier en France sur des millions de doses , est un peu léger même s'il y a eu des morts .
 
Et ce sont des dizaines de millions de doses d'Astrazeneca qui ont été livrés et d'autres en cours de commande , au moment où la polémique est en train d'enfler.
 
Le doute et la psychose ..
 
Le doute , l'angoisse , la peur et la psychose gagnent les populations . Mais à des degrés divers cependant car il y a ceux qui ont déjà reçu les doses du vaccin , d'autres qui n'en ont reçu qu'une seule , et puis ceux et celles qui attendent de recevoir leur première dose et qui refusent le vaccin d'Astrazeneca dans les pays qui ne l'ont pas interdit , et même chez ceux qui l'ont retiré et gelé temporairement. 
 
On pourrait penser que le principe de précaution est mis en avant mais après coup toutefois  mais sinon comment expliquer que l'on ne l'ait pas évoqué avant , car il ne faut pas oublier que la majorité des vaccins ont été homologués sans que la période d'essais permettant d'évaluer les éventuels effets secondaires n'ait été suffisamment longue .
 
D'où la responsabilité des autorités scientifiques et des agences qui ont autorisé ces vaccins.
 
Dans l'urgence , tiraillés entre l'étau du confinement et des restrictions des libertés et l'enclume de l'exigence de la vaccination de masse , beaucoup de gouvernements se sont dits que les risques liés aux vaccins seraient moindres par rapport aux ravages et autres dégâts socio-économiques de la pandémie. 
 
Depuis le début de la pandémie, l'embrouille est permanente et l'on se demande quel jeu pervers et mafieux jouent les Laboratoires !?  Quelle confiance et quel crédit peut-on accorder à certaines revues scientifiques et peut être même des gouvernements sans parler de l'OMS qui semble avoir perdu toute crédibilité !? .

Entre nous , le principe de précaution n'a absolument jamais été respecté par aucun pays européen dans cette affaire de vaccination puisque la course aux vaccins a royalement méprisé beaucoup de règles et de principes !
 
Pendant ce temps, on signale de nouveaux décès en Norvège, d’une soignante, après qu’elle ait reçu une dose du vaccin AstraZeneca. La soignante, âgée d’une quarantaine d’années, avait été hospitalisé jeudi 11 mars, une semaine après sa vaccination. C’est la deuxième fois que la Norvège annonce un décès suspect suite à l’injection de l’AstraZeneca. Actuellement, deux membres du personnel sont encore hospitalisés car souffrant de saignements et de caillots de sang.

En attendant , le PDG d'Astrazeneca suit de très la situation en veillant au grain depuis l'Australie ..Après la suspension temporaire de l'utilisation du vaccin du laboratoire suédo-britannique AstraZeneca dans la lutte contre la Covid-19 dans une dizaine de pays européens, l'Agence européenne des médicaments avait livré  mardi 16 mars  son analyse des faits. 

Ainsi, Emer Cooke, directrice exécutive de l'EMA soulignait que son agence reste «fermement convaincue» des bénéfices du vaccin d'AstraZeneca contre la Covid-19.

«Nous sommes toujours fermement convaincus que les avantages du vaccin d'AstraZeneca dans la prévention du Covid-19, avec son risque associé d'hospitalisation et de décès, l'emportent sur le risque de ces effets secondaires», déclarait Emer Cooke lors d'une réunion en visioconférence tenue ce mardi. 

 

Le Maroc temporise face à la tempête .

Rappelons que le Maroc a également décidé de temporiser et de ne pas réagir à chaud face à cette vague de suspensions internationales. 

Effectivement, le Centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc a annoncé avoir reçu plusieurs réclamations de Marocains se plaignant d’effets indésirables après leur vaccination. Parmi ceux-ci, des cas de coagulation sanguine et de caillots sanguins ont été rapportés .  Ces cas sont très minimes par rapport au nombre total des vaccinés. «Pour le moment aucun lien direct n’a été prouvé entre le vaccin et l’apparition des caillots sanguins. Nous menons nos analyses et études pour connaître les raisons de ces effets indésirables», souligne Rachida Soulaymani-Bencheikh., directrice du Centre..

Nos gouvernants ont tout compris et pour eux l'intrigante affaire AstraZeneca qui secoue l'Europe et le monde n'a pas lieu d'être au Maroc puisqu'on a coupé le mal sa racine ! 

Vous voilà avertis : si vous avez des effets secondaires après la vaccination , Soyez bien sûrs que cela n'a rien à voir avec la dose qu'on vous a administré . Et si vous avez des doutes , et que vous tenez à en avoir le coeur net, essayez de prouver le contraire .

Hafid Fassi Fihri






Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Mercredi 17 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >




Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html

Magazine créé avec Madmagz.


L'ODJ WEB MAG