Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








La conduite irresponsable au volant, un fait social ordinaire !


Depuis que je suis conscient de ce monde, conduire de manière irresponsable s’est installé comme un fait social ordinaire, dans le sens sociologique du terme défini par le père fondateur de la sociologie Emile Durkheim, imposé par les mauvais conducteurs non seulement aux bons conducteurs, aux conducteurs sages en toutes circonstances, mais à la société marocaine tout entière



Par Ali Bouallou

La conduite irresponsable au volant, un fait social ordinaire !
Que l’on soit en gros 4x4, en berline, en voiture de ville, en moto ou à vélo, autrement dit quel que soit le niveau socioprofessionnel de l’usager de la route, c’est le même scénario qui se répète chaque jour dans nos villes du matin au soir.

Le comportement irresponsable sur la route offre un spectacle affligeant où l’être humain se défait de son éducation, de son instruction, de ses responsabilités et de sa piété de la journée, pour devenir un délinquant assumé de la route.

Il suffit d’une urgence pour que les feux de signalisation ne veuillent absolument rien dire. Idem pour les priorités au niveau des ronds-points et croisements. La courtoisie et la bienveillance sur la route sont laissées de côté pour le compte de tonnerres de klaxons, de comportements hystériques et d’insultes en tous genres.

Nos avenues et boulevards sont par moment un vrai champ de bataille où les belligérants sont les conducteurs et eux-mêmes ou plutôt les conducteurs et leurs facettes monstrueuses éphémères car celles-ci s’estompent une fois arrivées à destination.

Le délinquant éphémère de la route, lorsqu’il aura survécu au champ de bataille, reprendra une vie normale parmi les siens…comme si de rien n’était !

C’est le constat malheureux d’une schizophrénie sociale qui hante notre pays, son image, son économie et son progrès.
 
Passons à présent à l’analyse de ce phénomène consternant. Et posons-nous la question suivante : qu’est ce qui fait qu’un être humain devient délinquant routier par intermittence ?
Est-ce religieux ? Est-ce que l’islam impose au fidèle de faire vite pour traiter ses affaires de la journée quitte à mettre sa vie et la vie d’autrui en danger ? Certainement pas. Ce qui est préconisé en islam est le respect de la vie. Mettre sa vie et la vie d’autrui en danger est un péché capital en islam car toute vie est importante pour le Créateur.

D’un point de vue philosophique, le comportement du délinquant éphémère de la route pourrait être assimilé à une présence-absence paradoxale, un spasme temporel qui implique l’avènement de sa propre mort. Le délinquant éphémère de la route s’éloigne de la morale, de l’éthique et des exigences de la vie en collectivité qui sont essentiellement le respect des codes qui régissent une vie. En prenant le risque de provoquer sa propre mort, le délinquant éphémère de la route présente un désamour de soi. Et lorsque l’on souffre d’un amour de soi, on ne peut pas aimer son prochain d’où la mise en danger de la vie d’autrui. 

La psychologie, elle, verrait dans ce changement troublant du comportement une pathologie liée à la désorganisation de la pensée qui se manifeste par une désorganisation du comportement. Le délinquant éphémère de la route subit alors des pulsions meurtrières imposées par un environnement extérieur. Il exécute ces postures inhabituelles par simple mimétisme.

Quoique l’on dise et quoique l’on pense, ce phénomène social de la délinquance routière continuera à ronger notre société en espérant qu’un jour, dans une quinzaine voire une vingtaine d’années, une nouvelle génération de conducteurs, conscients et responsables, verra le jour et respectera la vie à tout moment de la journée quelle qu’en soit l’urgence.

Ce sera alors le début de la tendance baissière continue des statistiques accidentologiques au Maroc. 
         



Vendredi 6 Mai 2022


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Mai 2022 - 22:16 Dieu est plus Clément que ses serviteurs

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.