Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









La création d'emplois dépend de la diversification de l'économie et de l'amélioration de la compétitivité


La création des postes d'emplois au Maroc dépend principalement de la persistance à diversifier l'économie nationale et à accroître la compétitivité des entreprises, notamment les petites et moyennes entreprises (PME), a souligné, lundi, le Haut-Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi.



"L'emploi demeure une question compliquée et nécessite un travail de longue haleine. La création d'emplois au Maroc dépend de la persistance à diversifier l'économie et à accroître la compétitivité", a dit M. Lahlimi lors du webinaire de présentation du rapport sur le "paysage de l'emploi au Maroc", élaboré par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) et la Banque mondiale (BM). Il a, dans ce sens, relevé que la question de l'emploi revêt une grande importance, dans la mesure où elle constitue un élément clé de la croissance et pèse aussi sur le moral de la population, ajoutant que le HCP procèdera au lancement d'un compte satellite de l'emploi pour mesurer la productivité par branche d'activité, par agent économique, par genre et par qualification.

Pour sa part, le directeur pays pour le Maghreb et Malte à la Banque mondiale, Jesko Hentschel, est revenu sur la centralité de l'emploi pour le Maroc, faisant référence au nouveau modèle de développement (NMD) qui a donné une place de choix à cette question.

Évoquant la dynamique du marché de travail marocain durant les 10 dernières années, M. Henstchel a souligné que le tissu économique marocain souffre de problèmes, surtout les petites et moyennes entreprises (PME) qui ont du mal à réaliser de la croissance et par conséquent, de créer des emplois.

De plus, il a indiqué que l'inclusion des jeunes est aujourd'hui le plus grand problème du marché de l'emploi marocain, notant que cette catégorie est la plus touchée par le chômage.

La participation des femmes à la vie active est aussi un maillon faible du marché de travail marocain, a fait remarquer M.Henstchel, ajoutant que les femmes marocaines ont accès à une éducation de qualité mais n'arrivent pas toutes à intégrer le marché de travail.

Résultat de la première phase d'un programme d'études sur l'emploi mis en œuvre conjointement entre le Maroc et la BM, ce rapport livre un diagnostic de l'emploi qui analyse les données provenant principalement des enquêtes sur la main-d'œuvre et utilise de nouvelles méthodes analytiques pour cerner les principales tendances du marché du travail.

Les principaux défis recensés serviront de point de départ pour une analyse plus approfondie et la formulation de stratégies dans la prochaine phase du programme. Ainsi, le rapport définit quatre priorités à savoir, "l'accélération de la transformation structurelle pour créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité dans les secteurs à plus haute productivité", "la promotion de la formalisation et l'amélioration de la qualité des emplois", "l'accroissement de la participation des femmes au marché du travail (PFMT) et la facilitation de l'accès des femmes à des emplois de meilleure qualité" et "le soutien des jeunes dans leur passage des études au marché du travail et l'abaissement du taux élevé de chômage chez les jeunes".

La MAP

Mardi 15 Février 2022



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Septembre 2022 - 10:03 Le Maroc se procure 150 drones israéliens

Jeudi 22 Septembre 2022 - 08:53 NARSA : Consultez vos infractions en ligne

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.