L'ODJ Média



La croissance mondiale devrait s’établir à 3% en 2023 et à 2.7% en 2024

Le gouvernement, va-t-il revoir ses prévisions pour le PLF 2024 ?


Rédigé par La Rédaction le Mardi 19 Septembre 2023

La croissance de l’économie mondiale devrait s’établir à 3.0% en 2023 et à 2.7% en 2024, compte tenu de la matérialisation progressive des effets des politiques monétaires sur les économies et de la reprise plus faible que prévu observée en Chine, selon la dernière édition des Perspectives économiques intermédiaires de l’OCDE, publiée mardi.



La croissance mondiale (Elle désigne l'augmentation de la production économique à l'échelle mondiale, mesurée par le produit intérieur brut (PIB) des pays.) a été plus vigoureuse que prévu au premier semestre de 2023, mais les perspectives sont peu encourageantes, l’inflation s’avérant persistante et les risques à la baisse étant considérables, indique l’OCDE dans une note aux médias.
L’inflation globale a reculé à mesure que les prix de l’énergie et des produits alimentaires ont diminué, mais elle reste supérieure aux objectifs retenus par les banques centrales dans de nombreux pays, note la même source.

L’inflation devrait continuer de refluer progressivement tout au long de l’année 2023 dans les pays du G20, passant de 7.8% en 2022 à 6.0% en 2023 puis à 4.8% en 2024.

L’inflation sous-jacente, alimentée par le secteur des services et par la situation encore relativement tendue des marchés du travail, demeure néanmoins persistante, ce qui imposera le maintien d’une orientation restrictive des politiques monétaires dans de nombreux pays.

Aux États-Unis, la croissance annuelle du PIB devrait s’établir à 2.2% en 2023 puis à 1.3% en 2024, du fait de la détente du marché du travail et, plus généralement, des effets du resserrement de la politique monétaire.

Dans la zone euro, où la demande est déjà en demi-teinte, la croissance du PIB devrait refluer à 0.6 % en 2023 et se redresser légèrement pour atteindre 1.1% en 2024, à mesure que les conséquences négatives de l’inflation élevée sur les revenus réels vont s’estomper.

La Chine a, pour sa part, connu une reprise moins vigoureuse que prévu à la suite de sa réouverture consécutive à la pandémie, sachant qu’elle devrait enregistrer une croissance de 5.1 % cette année et de 4.6 % en 2024.

Dans son rapport, l’OCDE met en évidence un certain nombre de risques de divergence à la baisse par rapport aux projections.

L’inflation pourrait de nouveau s’avérer plus persistante que prévu, dans la mesure où les marchés de l’énergie et des produits alimentaires pourraient encore subir des perturbations.

Un nouveau ralentissement de la croissance chinoise pourrait se répercuter sur les partenaires commerciaux aux quatre coins du monde et entamer la confiance des entreprises, prévient-on.





Mardi 19 Septembre 2023

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages