L'ODJ Média




La finitude du monde, une pensée bien cruelle


Dans ce monde éphémère, où tout semble s'effacer,
Nous marchons, insouciants, dans les rues de l'oubli.
Chaque pas, chaque souffle, un défi à relever,
Dans le slam de la vie, où chaque mot est un cri.

Sous les étoiles, nos voix s'élèvent, fortes et claires,
Dans l'arène urbaine, nos rêves se dévoilent.
Entre les murs de béton, nos espoirs prennent l'air,
Dans ce slam de la vie, chaque histoire se détaille.



La finitude du monde, une pensée bien cruelle,
Nous rappelle à chaque jour que nous sommes mortels,
Les astres brillent haut dans le ciel éternel,
Mais le temps passe, inexorable, infernal.

Les montagnes s'effondrent,
les rivières tarissent,
Les forêts se dépouillent,
les plaines s'aridifient,

Les cités s'écroulent,
les empires se meurent,
Tout n'est qu'éphémère, tout n'est qu'un leurre.

Nous bâtissons des tours, des murs, des temples,
Espérant en l'éternité, mais tout n'est que sables,

Nous cultivons des arts, des sciences, des lumières,
Mais tout n'est qu'une goutte dans l'océan des âges.

Nous aimons, nous rions, nous pleurons, nous souffrons,
Mais tout s'en va, tout s'efface, tout s'oublie,

Notre vie est une flamme, qui brûle et qui s'éteint,
Notre monde est un songe, qui s'achève et qui se tait.

La finitude du monde, une réalité si triste,

Nous invite à profiter de chaque instant, chaque minute,
A aimer, à rêver, à construire, à grandir,
A vivre sans peur, sans regret, sans finir.



 


La finitude une porte ouverte ou fermée !
La finitude une porte ouverte ou fermée !
La finitude qualifie, dans le langage courant, ce qui est fini, le caractère de toute chose qui possède une limite au moins sous un certain rapport ; pour l'être humain, dont l'existence est limitée par la mort, la finitude s'entend principalement, mais pas seulement, par rapport au temps : c'est donc un trait, voire une définition, de sa condition essentiellement mortelle.

Mais la finitude concerne également les limitations de nos facultés, et, en particulier, de notre faculté de connaître (par les sens et par l'entendement). 


AB avec L'IA de L'ODJ Média 

finitude, monde, éphémère, slam, poésie, urbain, temps, existence, rêves, espoirs




Samedi 4 Février 2023


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 13 Juillet 2024 - 14:21 Adieu, mon cher croissant

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor | Chronique : À charge et à décharge



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 



















Revue de presse