L'ODJ Média




La lettre d'Orlando


Non Hafid Fassi Fihri, il n'y a pas encore de consulat du Royaume du Maroc à Miami.



Suite à notre article " Floride : les marocains d'Orlando face aux tracas des formalités consulaires" , nous avons reçu une précision de l'un des marocains installés à Orlando. Et nous la publions volontiers et avec plaisir .

" Tout d'abord, nous vous remercions pour l'intérêt de Lodj pour les préoccupations des marocains établis en Floride.

Dont plus de cent mille rien qu'à Orlando.

Avant de rentrer dans les détails , permettez-moi de préciser qu'il n'y a absolument pas de Consulat du Royaume à Miami, il y en a un seul et il se trouve à New-York. Si tel était le cas , nous serions les premiers à nous en féliciter. 

En ce qui concerne le weekend au cours duquel a été organisé le consulat mobile, cela faisait trois longues années que nous étions privés de service consulaire en Floride et nous attendions ce rendez-vous avec beaucoup d'impatience.

Nous étions des centaines, voire des milliers à nous déplacer de Tampa , de Miami, de Fort Lauderdale et d'Orlando et malheureusement, tout s'est très mal passé.

Encore pire que ce que vous avez décrit dans votre article.

Par rapport à l'afflux massif de nombreux marocains, le service consulaire n'était absolument pas à la hauteur et nous a laissé un sentiment d'amertume et de grande déception.

Personnellement, j'étais venu pour avoir une procuration et imaginez qu'on m'a demandé un acte de naissance que je devrais chercher du Maroc, puis après mon refus et mes protestations on m'a réclamé un livret d'état civil digital.

Le pire , c'était le ton méprisant et hautain  des personnes sensées nous faciliter la tâche.

Nous pouvons comprendre qu'au Maroc dans les arrondissements, les moukaddems et autres Caïds demandent plein de justificatifs, mais ici en Amérique il est inadmissible qu'il soit trop difficile de régler des affaires au consulat sans complications aucune et sans atermoiements.

Inutile de vous souligner que je n'ai pas eu ma procuration et que j'ai perdu un week-end pour rien du tout .Nous sommes des marocains à part entière et absolument pas entièrement à part .

Marocains de père en fils, même pour ceux qui sont nés ici aux USA.

Nous sommes des patriotes convaincus et sincères, nous contribuons à toutes les manifestations visant la promotion du Maroc et particulièrement celles en rapport avec la question de l'intégrité territoriale de notre pays.

Notre pays avance à grands pas et on aimerait constater les progrès réalisés par le Maroc de manière plus concrète ici en Floride, en ayant droit à des services consulaires de qualité.

Et tout ce que l'on demande , c'est un minimum de respect de la part de nos services consulaires et nous demandons à Sa Majesté un consulat à Orlando ou à Miami.

Merci à Lodj et très bonne continuation."



Vendredi 10 Février 2023

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse