La poule et son cumin

Le roman miroir de la société maghrébine


La poule et son cumin est un ovni littéraire fabriqué soigneusement avec de la langue et du discours paru aux éditions JC Lattés le 9 mars 2022. Dans lequel le lecteur découvre pour la première fois le talent galant de Zineb MEKOUAR. Une jeune écrivaine qui tricote le fil de sa tête et laisse libre cours à l’imagination tout en déguisant le réel des lambeaux d’abstraction.



Par Zineb MARJOUF

Zineb avec son écriture électrique et unique choque l’ordre établi, impose ses vues, mais aussi perturbe les codes linguistiques, énonciatifs et génériques. 

Elle ne s’attarde donc pas à transcrire et a cristallisé la société maghrébine avec ses traditions et ses coutumes tout en nous faisant plongés dans le destin antithétique de deux femmes marocaines « Kenza et Fatiha » deux figures emblématiques du personnage féminin qui vit entre transgression et soumission.

Un carrefour de civilisation qui illustre bel et bien la lutte des classes où le plus fort écrase toujours le plus faible et le plus faible écrase la femme.

C’est ici, que l’écrivaine s'investit corps et âme dans l’exercice de l’écriture, elle utilise son crayon comme une arme contre l’injustice que subissent les femmes contre la négation de la liberté sexuel, contre la lois du plus fort où les politiques managériales semblent être inspirées de l’adage hobbesien : « L’homme est un loup pour l’homme ».

En écrivant, Zineb MEKOUAR donne vie au texte et envie au lecteur tout, on nous faisons goûter les délices et les affres d’un travail très original.

Avec sa plume Zineb MEKOUAR, tisse soigneusement un discours laborieux, elle devient la porte-parole de la réalité qui l’entoure. Rien n’est plus expressif que la célèbre citation du grand poète arabe     حسين علي العمري :                                                                                                            
 «. ابن بيئته ومرآة تعكس الموروث برمته الشاعر» 

L’écrivaine reflète donc la situation sociale et politique de son temps et de son pays. 

L’écriture devient donc un grand espace de jeux et d’enjeux. Cela surprendra le lecteur et capturera grandement l'intention de l’interpréteur. Nous naviguons non seulement avec nos yeux, mais aussi avec nos sens. C'est là que tous nos sens sont vraiment stimulés. On tombe vite amoureux du bon usage des mots sous l’effet magique des lettres sonores qui font à la fois de la musique et du bruit.

Rédigé par Zineb Marjouf 



Jeudi 21 Avril 2022

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.